La société française Global Bioenergies annonce des essais concluants pour la production d’isobutène à partir de paille de blé




L’isobutène est un composé pouvant être transformé en polymères pour des applications dans les lubrifiants, caoutchoucs, cosmétiques, solvants, plastiques, carburants

 

La société de chimie verte française Global Bioenergies a annoncé mercredi, 06 février, avoir réussi à produire à l’échelle de son démonstrateur industriel allemand et à partir de paille de blé de l’isobutène, un composé utilisé pour la fabrication de carburants et dans de nombreux autres composés chimiques.

Jusqu’ici, la société avait produit à cette échelle de l’isobutène à partir de sucre de betterave notamment, et cherchait à dupliquer sa technologie de fermentation utilisant des bactéries génétiquement modifiées avec d’autres types de ressources végétales, dont la paille de blé.

Elle avait signé un partenariat en ce sens, notamment avec le chimiste suisse Clariant, et avait obtenu en 2017 un financement de 9,8 millions d’euros de l’Union européenne.

« Ce projet vise à créer une nouvelle chaîne de valeur associant le procédé bio-isobutène de Global Bioenergies et les technologies développées par Clariant et Ineos, deux des plus grands groupes de chimie en Europe », a indiqué la société dans un communiqué.

L’isobutène renouvelable produit à partir de cette paille de blé peut ensuite être transformé en polymères pour des applications dans les lubrifiants, les caoutchoucs, les cosmétiques, les plastiques ou les carburants.

« Nous prévoyons de produire plusieurs tonnes de bio-isobutène à partir de cette nouvelle matière première au cours des prochaines étapes du projet », a souligné Frederic Paques, directeur des opérations de Global Bioenergies, cité dans le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *