L’entreprise chinoise TBEA va construire une centrale hydroélectrique de 36 MW au nord du Gabon




La centrale hydroélectrique FE2, d’un coût de 180 millions d’euros, sera réalisé sous la forme d’un partenariat public-privé

 

L’entreprise chinoise TBEA, spécialisée dans les infrastructures électriques, prévoit d’investir 180 millions d’euros dans le projet de construction d’une centrale hydroélectrique de 36 MW, exploitant les chutes FE2, sur la rivière Okano, dans la province de Woleu-Ntem, au nord du Gabon.

Des responsables de l’entreprise dont son directeur général adjoint, Chen Dong, ont été reçus à Beijing par le chef d’Etat gabonais – Ali Bongo Ondimba – le 1er septembre, en amont du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) qui se tient du 03 au 04 septembre dans la capitale chinoise.

Le projet sera exécuté sous forme d’un partenariat public-privé avec le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS).

Le chantier démarrera “très bientôt”, a assuré Liban Soleman, coordonnateur général du Bureau de coordination du plan stratégique Gabon émergent et PCA de l’Agence nationale de promotion des investissements du Gabon, cité par Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *