Eni va accompagner le Kenya dans le développement de biocarburants




Entente faite entre le PDG du groupe pétrolier italien et le président de la République du Kenya

 

 

Le président-directeur général du groupe pétrolier italien Eni, Claudio Descalzi, a convenu avec le chef de l’Etat du Kenya, Uhuru Kenyatta, d’aider le pays d’Afrique de l’Est à développer des biocarburants pour les transports et la production d’électricité.

L’entente a été faite le 18 novembre dernier, lors de l’audience accordée au PDG d’Eni à Nairobi; audience en marge de la signature d’avenants aux contrats de partage de production portant sur trois permis d’exploration de l’entreprise au large de Mombasa.

En lien avec les biocarburants, les deux parties ont identifié des axes stratégiques pour mettre en œuvre un plan pluriannuel d’incitation à la collecte séparée des déchets, résidus agricoles et alimentaires, matière première des usines de biocarburants, a expliqué Eni dans un communiqué.

Il s’agit de permettre au Kenya de produire du biodiesel, du bio-jet et du bioéthanol. Le plan comprend aussi l’étude de conversion de la raffinerie de Mombasa (sud du Kenya) en bioraffinerie, d’après le géant italien de l’énergie.

Eni compte partager avec le Kenya son expertise et ses technologies dans l’économie circulaire, selon le compte rendu de l’audience fait par la partie italienne.

L’entreprise Eni est présente au Kenya depuis 2013 à travers sa filiale Eni Kenya, qui est présente dans six blocs d’exploration en mer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *