Côte d’Ivoire: le secteur de l’énergie a capté 22% des investissements privés au premier semestre 2018




D’après le DG du Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire, le volume des investissements enregistrés dans le pays est passé de 199,5 milliards FCFA au premier semestre 2017 à 351,5 milliards FCFA sur les six premiers mois de l’année 2018

 

Le secteur de l’énergie a capté 22% des investissements privés en Côte d’Ivoire au premier semestre 2018, précédé par l’agro-industrie (26%); mais devançant les bâtiments et travaux publics (15%) et l’hôtellerie (06%), a déclaré mardi 10 juillet à Abidjan Emmanuel Esmel Essis (photo), directeur général du Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (Cepici).

Le DG du guichet unique de l’investissement en Côte d’Ivoire a souligné que le volume des investissements enregistrés dans ce pays d’Afrique de l’Ouest a connu une évolution de 76%, passant de 199,5 milliards de F CFA (environ 304,13 millions d’euros) au premier semestre 2017 à 351,5 milliards FCFA (environ 535,85 millions d’euros) sur les six premiers mois de l’année 2018.

« C’est 300 visiteurs que nous recevons par jour et 60 entreprises que nous créons également par jour. C’est une dynamique et on ne peut pas l’interpréter autrement que de dire que le pays avance », a ajouté M. Essis qui présentait lors d’une cérémonie, le bilan 2017 et à mi-parcours 2018 de l’institution publique placée sous la tutelle du président de la République.

« La Côte d’Ivoire demeure un pays attractif avec une multiplicité d’investisseurs internationaux », a-t-il soutenu avant de révéler la répartition des investissements par origine à la mi-2018. Ainsi, au nombre des principaux investisseurs étrangers en Côte d’Ivoire au premier semestre 2018, il a énuméré plusieurs pays dont le Togo (11%), le Portugal (9%), la France (9%), la Turquie (5%) et le Maroc (4%).

Selon M. Essis, au-delà de la promotion des investissements étrangers dans le pays, le CEPICI s’est engagé également à promouvoir les investissements nationaux, notamment dans les villes de l’intérieur du pays.

Emmanuel Esmel Essis a conclu sa présentation en déclinant les perspectives de son institution au nombre desquelles il a insisté sur le portail unique des services à l’investisseur, qui « va changer les relations entre l’administration et les citoyens ».

Créé en 1993, le Cepici est le guichet unique de l’investissement en Côte d’Ivoire. Il a, entre autres missions, le rôle de promouvoir les investissements en Côte d’Ivoire, rechercher et identifier les investisseurs et mettre en place un dispositif d’attraction d’investissement de la diaspora.

D’après le Dg du Cepici, plus de 1800 milliards FCFA (environ 2,74 milliards d’euros) d’investissements privés ont été captés en Côte d’Ivoire entre 2015 et 2017 dont 25% d’investissements privés nationaux, avec plus de 111 000 emplois créés au cours de la même période.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *