L’Egypte s’associe à Eni pour évaluer la possibilité de produire l’hydrogène et ses débouchés




Les entreprises publiques EEHC et EGAS ont signé un accord avec le groupe énergétique italien à cette fin

 

La Société holding égyptienne d’électricité (Egyptian Electricity Holding Company, EEHC) et la compagnie gazière publique égyptienne (Egyptian Natural Gas Holding Company, EGAS) ont signé un accord avec le géant italien de l’énergie Eni pour évaluer la faisabilité technique et les opportunités commerciales liés à la production de l’hydrogène.

La signature de l’accord a été rendue publique par Eni jeudi 08 juillet.

L’étude portera sur la faisabilité technique de la production d’hydrogène vert via l’électrolyse de l’eau à partir d’électricité renouvelable; et d’hydrogène bleu à partir du stockage du carbone sur des gisements “déplétés” (épuisés) de gaz. L’étude analysera aussi les opportunités commerciales d’un tel projet sur le plan local et à l’exportation.

Le groupe Eni est présent dans le secteur des hydrocarbures en Egypte depuis 1954, à travers IEOC qui produit actuellement quelque 320 000 barils équivalent pétrole par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *