Egypte: une première cargaison de gaz naturel liquéfié enlevée au terminal de Damiette, huit ans après l’arrêt des activités




La reprise des activités ne sera toutefois pleine qu’en mars 2021, prévient Eni, après la finalisation de l’accord conclu entre tous les acteurs du terminal en décembre 2020

 

 

Une première cargaison de gaz naturel liquéfié (GNL) a été enlevée à Damiette (port dans le gouvernorat de même nom en Egypte), depuis la fermeture de ce site en novembre 2012, a annoncé le groupe italien Eni lundi, 22 février.

La reprise des activités au terminal GNL de Damiette “représente une étape importante dans le processus de finalisation de l’accord conclu le 1er décembre 2020” en vue de régler les litiges entre tous les acteurs de cette usine, a affirmé l’entreprise.

Ledit accord a reçu “toutes les autorisations” administratives, d’après Eni qui entrevoit sa finalisation dans la première moitié du mois de mars.

L’usine de Damiette, qui a une capacité de traitement de 7,56 milliards de m3 par an, était fermée depuis novembre 2012, après la rupture de son approvisionnement par les sociétés publiques égyptiennes. Des négociations menées avec les divers acteurs du terminal ont permis d’aboutir à un règlement à l’amiable des différends, ceci après un arbitrage perdu par l’Egypte devant le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI) – institution de la Banque mondiale – au second semestre 2018.

Les accords convenus en février 2020 ont été signés entre le gouvernement égyptien, l’Egyptian General Petroleum Corporation (EGPC), l’Egyptian Natural Gas Holding Company (Egas) et l’entreprise espagnole Naturgy.

Les accords ont trait au règlement à l’amiable des litiges en cours entre Union Fenosa Gas (propriété à 50% d’Eni et à 50% de Naturgy) et la société Segas – propriétaire de l’usine où Eni détient 40% via Union Fenosa Gas – avec Egas et le gouvernement égyptien, la restructuration de la société Union Fenosa Gas dont les actifs seront partagés entre les partenaires Eni et Naturgy.

La participation d’Union Fenosa Gas dans l’usine de Damiette (80%) sera transférée à Eni (50%) et Egas (30%). Selon le communiqué, la participation dans Segas sera donc de 50% pour Eni, 40% pour la compagnie gazière publique égyptienne Egas et 10% pour EGPC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *