EDF prend une participation de 50% dans BBOXX Togo, société spécialisée dans l’installation de kits solaires autonomes




L’électricien français a annoncé vendredi, 26 octobre, la signature d’un accord avec l’entreprise britannique BBOXX

 

L’électricien français EDF a annoncé vendredi, 26 octobre, la signature d’un accord avec l’entreprise britannique BBOXX, spécialisée dans l’installation de kits solaires autonomes, afin de développer des solutions d’accès à l’électricité « hors réseau » au Togo.

Au terme de l’accord, EDF prendra une participation de 50% dans BBOXX Togo, a précisé l’entreprise dans un communiqué.

L’association d’EDF et de BBOXX Togo s’inscrit dans le cadre d’un programme gouvernemental togolais d’électrification par kits solaires individuels autonomes, dénommé CIZO, et qui a pour ambition d’alimenter plus de 500 000 foyers avant 2030, précise l’entreprise dans son communiqué.

« Les kits solaires de BBOXX comprennent des panneaux solaires faciles à installer adossés à des batteries permettant de stocker l’électricité, et payables par simple utilisation d’un téléphone portable. Ces kits permettent de s’éclairer et d’alimenter un ensemble d’appareils domestiques basse consommation tels qu’une télévision, une radio, un ventilateur ou encore un chargeur de téléphone portable », détaille le communiqué.

Les deux partenaires ajoutent viser une part de marché de l’ordre de 35% au Togo avant 2024 et envisagent d’élargir leur collaboration à d’autres pays africains.


Lire aussi: La nouvelle « stratégie d’électrification » du Togo officiellement lancée

En Afrique, BBOXX est présent au Togo et dans plusieurs autres pays: RDC, Kenya, Rwanda, Burkina Faso, Ethiopie, Comores, Ethiopie, Côte d’Ivoire, Mauritanie, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Tanzanie, Zambie, d’après la liste publiée sur le site web de l’entreprise.

« En s’associant avec BBOX au Togo, le groupe EDF franchit une nouvelle étape dans le développement de ses activités off-grid en Afrique, un développement qui ne cesse de s’accélérer depuis le développement de notre filiale ivoirienne Zeci il y a moins de deux ans », a déclaré Valérie Levkov, directrice Afrique et Moyen-Orient d’EDF.

Depuis fin 2016, EDF s’est lancé en Afrique sur le marché de la production autonome, « off-grid » en anglais, c’est à dire déconnectée du réseau électrique, et donc indépendante des infrastructures centralisées comme les centrales nucléaires ou au charbon.

Après un premier accord avec la start-up californienne OGE au Ghana et en Côte d’Ivoire, EDF s’est associé en septembre à Sunculture qui développe des kits solaires hors-réseau pour l’irrigation des terres agricoles au Kenya.

EDF est implanté dans 15 pays africains et vise une multiplication par trois de son activité hors d’Europe d’ici à 2030.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *