Cameroun: l’échéancier établi pour le paiement de l’ardoise due par l’unique client de la centrale à gaz de Kribi est “respecté”

Selon le directeur général de KPDC, Hans Francis Simb Nag, il n’y a à ce jour plus de problèmes avec Eneo. La centrale à gaz, d’une capacité de 216 MW, tourne à nouveau “à pleine puissance”

 

Kribi Power Development Company (KPDC), producteur indépendant d’énergie, a remis en activité tous les générateurs de la centrale à gaz de Kribi au profit de son unique client: Eneo, concessionnaire du service public de distribution de l’électricité, a confié Hans Francis Simb Nag (photo), le directeur général de KPDC, à Energies Media le 27 avril 2018 à Yaoundé.

D’après les indications fournies par le patron de la filiale camerounaise du groupe britannique Globeleq, Eneo et KPDC sont parvenus à un accord, début février 2018, pour l’apurement des différents arriérés, qui s’élevaient à près de 46 milliards de F CFA (environ 70 millions d’euros) au mois de novembre 2017.

La nouvelle confirme l’annonce faite par le directeur général d’Eneo le 14 février dernier. Joël Nana Kontchou avait alors déclaré, lors d’une cérémonie organisée à Kribi (Sud-Cameroun), que les deux sociétés avaient trouvé un “accord essentiel” permettant à KPDC d’ “augmenter progressivement ses livraisons d’énergie”.

L’électricité générée par la centrale à gaz de Kribi est injectée dans le réseau interconnecté sud (RIS).

En fin d’année 2017, la production de la centrale avait été réduite de 100 MW. Elle tourne aujourd’hui à pleine puissance (216 MW), d’après les assurances présentées par Hans Francis Simb Nag.

Le DG de KPDC a indiqué à Energies Media que le contrat avec Eneo est bien “respecté”, sans inquiétudes, et que la société qu’il dirige s’attend à l’apurement totale de la dette d’ici à la fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *