Démission de Nicolas Hulot, ministre français de la Transition écologique et solidaire




Après un an au poste de ministre, Nicolas Hulot a annoncé mardi, 28 août, qu’il avait pris la décision de quitter le gouvernement sans avertir le chef de l’Etat et le Premier ministre

 

Après un an d’atermoiements et faute d’obtenir des avancées suffisantes en matière d’environnement, le ministre français de la transition écologique et solidaire Nicolas Hulot a annoncé mardi, 28 août, qu’il avait pris la décision de quitter le gouvernement.

« Je prends la décision de quitter le gouvernement », a déclaré Nicolas Hulot sur France Inter, après avoir confié qu’il se sentait « tout seul à la manœuvre » sur les enjeux environnementaux au sein du gouvernement.

Nicolas Hulot (62 ans) a précisé qu’il n’avait prévenu ni le président ni le Premier ministre de cette décision, par crainte qu’ils ne le convainquent de rester au gouvernement.

« C’est une décision d’honnêteté et de responsabilité », a-t-il déclaré.

« Le Premier ministre, le président de la République ont été pendant ces 14 mois à mon égard d’une affection, d’une loyauté et d’une fidélité à toute épreuve », a confié le ministre, mais malgré cela, le gouvernement n’a pas su donner la priorité aux enjeux environnementaux, a-t-il plaidé, estimant n’avoir pu obtenir que des « petits pas ».

Nommé pour la première fois ministre en mai 2017, l’ex-présentateur de l’émission « Ushuaiä » aura passé 15 mois au gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *