France: la CRE sanctionne Vitol S.A. pour manipulation du marché du gaz




Le gendarme français de l’électricité a annoncé mardi, 09 octobre, avoir infligé une amende de 5 millions d’euros à la société de courtage de produits énergétiques pour des faits survenus entre juin 2013 et mars 2014

 

La Commission de régulation de l’énergie (CRE), gendarme français de l’électricité, a annoncé mardi avoir infligé une amende de 5 millions d’euros à la société de courtage de produits énergétiques Vitol S.A., pour avoir manipulé le marché du gaz entre juin 2013 et mars 2014.

Cette sanction est la première qu’inflige le Comité de règlement des différends et des sanctions (Cordis) de la CRE, pour des manipulations sur un marché de gros de l’énergie, indique la CRE dans un communiqué.

Concrètement, la société Vitol S.A, filiale de Vitol, un des principaux groupes mondiaux de trading pétrolier basé à Rotterdam (Pays-Bas), emmagasinait des ordres à la vente au moment de la journée où le marché était peu dynamique puis les insérait à des prix de plus en plus bas sur le marché, détaille la CRE.

Ensuite, quand les prix étaient très bas, la société procédait à des achats importants, avant d’annuler ses ordres de ventes. « Le mode opératoire de la société Vitol S.A. était, d’une part, de nature à envoyer au marché des indications trompeuses quant à l’état de l’offre et de la demande (…) et, d’autre part, faute de démonstration contraire de la part de la société Vitol S.A., ce comportement ne répondait pas à une logique économique rationnelle », a jugé le gendarme de l’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *