Les cours du pétrole remontent à leur niveau d’avant début mars 2020




Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février a clôturé vendredi 04 décembre à 49,25 dollars et le baril américain de WTI pour le mois de janvier s’appréciant à 46,26 dollars

 

 

Les cours du pétrole ont fini au plus haut en neuf mois vendredi, portés par l’accord trouvé la veille par les principaux pays producteurs sur une augmentation graduelle de leur production d’or noir à partir de janvier.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février a gagné 1,11% ou 54 cents par rapport à la clôture de jeudi, à 49,25 dollars.

A New York, le baril américain de WTI pour le mois de janvier s’appréciait de 1,36% ou 62 cents à 46,26 dollars.

Le groupe des treize membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) plus dix alliés producteurs, identifié sous l’acronyme Opep+, se sont mis d’accord jeudi pour « restituer progressivement » sur le marché les quelque 2 millions de barils par jour (mbj) prévus en début d’année prochaine, en commençant par 500 000 barils quotidiens en janvier, à l’issue de quatre jours d’âpres négociations.

Cette décision fait passer le volume de pétrole brut retiré volontairement du marché par l’alliance de 7,7 mbj à 7,2 mbj au 1er janvier, amendant l’accord précédent arraché en avril, qui prévoyait une marche plus haute avec le retrait 5,8 mbj, un niveau jugé par beaucoup trop important au vu de la faible demande mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *