Côte d’Ivoire : l’année 2030 présentée comme horizon pour devenir pays exportateur de pétrole brut




D’ici à 2030, selon le ministre ivoirien des Mines, du Pétrole et de l’Energie, le pays pourrait aussi intégrer, s’il le souhaite, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP)

 

La Côte d’Ivoire pourrait intégrer le cercle des pays producteurs et exportateurs de pétrole en 2030 en raison de récentes découvertes importantes de gisements de pétrole dans le pays, a affirmé le 6 juin dernier le ministre ivoirien des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Mamadou Sangafowa Coulibaly.

« Sur la base des récentes découvertes, notre pays pourra devenir exportateur de pétrole brut à l’horizon 2030 et intégrer, s’il le souhaite, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) », a déclaré le ministre lors d’une conférence de presse à Abidjan.

En septembre 2021, le gouvernement ivoirien et son partenaire, le géant italien des hydrocarbures Eni, ont annoncé la découverte du gisement « Baleine », dont le potentiel est estimé entre 1,5 et 2 milliards de barils de pétrole.

Dans un bloc adjacent, un gisement qui accroît d’environ 25% les réserves initialement annoncées de « Baleine » a été découvert en juillet 2022, avant la découverte du gisement « Calao » en février 2024, avec un potentiel estimé entre un milliard et 1,5 milliard de barils.

« On estime le potentiel de ces nouveaux gisements à l’équivalent de 6 milliards de barils de pétrole brut », a fait savoir le ministre.

Ces découvertes, selon lui, sont le résultat de l’intensification des investissements. De 2011 à 2023, plus de 1 200 milliards de francs CFA (2 milliards de dollars) sont investis dans la recherche pétrolière et 4 513 milliards de francs CFA (7,5 milliards de dollars) dans l’exploitation.

Malgré une production modeste de quelque 30 000 barils de pétrole par jour jusqu’à présent, les hydrocarbures constituent le secteur qui présente les perspectives « les plus prometteuses » pour la Côte d’Ivoire, a estimé le ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *