Contrat d’exploration gazière en Egypte pour Total, Shell et le koweïtien KUFPEC




Les trois entreprises, ainsi que l’égyptienne Tharwa, sont attributaires du bloc North Ras Kanayis en mer Méditerranée

 

 

Un consortium international mené par Total a signé un accord pour explorer un bloc en mer au large de l’Egypte à la recherche d’hydrocarbures, a annoncé le groupe français ce lundi 04 janvier.

Le consortium (qui comprend Total, opérateur avec 35%, Shell pour 30%, le koweïtien KUFPEC 25% et l’égyptien Tharwa 10%) a signé avec la compagnie gazière publique égyptienne (Egyptian Natural Gas Holding Company, EGAS), cet accord d’exploration-production portant sur ce bloc nommé North Ras Kanayis en mer Méditerranée, a détaillé Total dans un communiqué.

« Le bassin d’Hérodote étant une zone sous-explorée, l’accord prévoit une campagne de sismique 3D sur les trois premières années », indique le groupe.

Le bloc d’une superficie de 4 550 km³ et distant de 5 à 150 km des côtes, se situe par des profondeurs d’eau entre 50 et 3 200 mètres.

« Notre implantation en Égypte s’en trouve ainsi confortée, dans le sillage d’une découverte de gaz en juillet 2020 sur le puits Bashrush du permis North El Hammad, dont le développement se fera par raccordement aux infrastructures existantes », a souligné Kevin McLachlan, directeur de l’exploration chez Total, cité dans le communiqué.

Le gouvernement égyptien a attribué à des compagnies internationales et locales, au cours de la dernière semaine du mois de décembre 2020, des accords pour l’exploration d’hydrocarbures dans certaines parties de la mer Méditerranée et de la mer Rouge, pour un montant de plus d’un milliard de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *