Le Congo assurera la présidence tournante de la conférence des ministres de l’Opep en 2022




Le ministre congolais des Hydrocarbures succédera à son homologue angolais, pour diriger l’instance du cartel pétrolier pendant un an

 

Le mandat du ministre angolais du Pétrole Diamantino Azevedo, à la présidence de la conférence ministérielle de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) depuis janvier 2021, prendra fin en début d’année 2022. Le relais sera pris par le Congo, a informé le secrétaire général de l’Opep, Mohammed Sanusi Barkindo, au cours de sa récente visite officielle à Brazzaville et Pointe-Noire. (23 – 25 août).

Le mandat du président de la conférence des ministres de l’Opep est d’une année. Le ministre de l’Energie ou des Hydrocarbures, du pays à la tête de la conférence, préside les différentes séances de l’instance.

Le Congo a intégré l’Opep en 2018. Exportateur de pétrole depuis 1973, sa production journalière de pétrole brut est estimée à 336 000 barils et ses réserves d’or noir à 2,9 milliards de barils.

“Nous continuerons à oeuvrer pour le leadership des pays africains au sein de l’Opep”, a déclaré Mohammed Sanusi Barkindo lors de son séjour au Congo.

L’Opep compte actuellement 13 pays membres.

Fondé en 1960, le cartel pétrolier vise principalement la régulation des cours du brut en coordonnant la production de ses membres et certains de ses partenaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *