Cameroun: l’utilisation des poteaux électriques par les câblo-opérateurs présentée comme l’un des facteurs d’accidents sur le réseau électrique




Les difficultés de réglementer l’usage des poteaux par ces derniers décrié par le concessionnaire de la distribution d’électricité

 

 

Les opérateurs du secteur de la câblodistribution (distribution des programmes télévisés par câble), qui surchargent les poteaux électriques d’équipements, sont aussi responsables de la mauvaise qualité de fourniture de l’énergie souvent enregistrée par certains ménages au Cameroun, relève Eneo.

Dans son rapport annuel 2019, partagé à Energies Media en fin de semaine écoulée, la société responsable de la distribution d’électricité indexe spécifiquement “les difficultés à réglementer l’utilisation des poteaux électriques par les câblo-opérateurs” aux principaux facteurs d’“incidents et accidents sur le réseau électrique national”.

La grande majorité des opérateurs de la câblodistribution au Cameroun évoluent en marge de la loi, car ne possédant pas une licence d’exploitation d’une entreprise privée de communication audiovisuelle.

Outre les câblo-opérateurs, Eneo recense six autres principaux facteurs à la source de problèmes sur le réseau de distribution d’électricité, notamment “les constructions à l’intérieur des couloirs de lignes (avec ou sans permis de bâtir) ; les interventions non autorisées sur les ouvrages électriques ; les vols des composants électriques et de l’électricité (entraînant au moins 30% de pertes) ; les actes d’élagages non autorisés ; les difficultés à dégager les populations déjà installées dans les couloirs et exposées aux risques électriques ; le vandalisme et la fraude électrique.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *