Cameroun: une unité d’Ecoslops acquise pour le traitement des huiles de vidanges et résidus pétroliers au port de Kribi




La livraison de l’unité est prévue en octobre 2021. Elle a été acquise par la société camerounaise Valtech Energy qui exploite une installation de réception des déchets pétroliers maritimes dans la zone portuaire de Kribi

 

 

La société française Ecoslops a annoncé, le 16 mars dernier, la signature d’un contrat de vente d’un Mini P2R – une de ses technologies de traitement des déchets pétroliers et huiles de vidange – à Valtech Energy, propriété de la Société camerounaise d’intermédiation et de négoce Sarl (SCIN).

L’unité baptisée Scarabox sera utilisée dans la zone portuaire de Kribi (Sud-Cameroun) où Valtech Energy a déployé en 2020 une installation de réception des déchets pétroliers maritimes. L’entreprise compte à travers cette acquisition – d’une capacité de 7 000 tonnes par an – “perfectionner” sa capacité de traitement des déchets et accroître son offre de produits énergétiques à partir de résidus d’hydrocarbures du transport maritime. 

Dans le cadre du contrat signé entre Ecoslops et Valtech Energy, la société camerounaise va payer 4 millions d’euros pour l’équipement clé en main et près d’un million d’euros – échelonné sur huit ans – pour l’assistance technique et la licence d’exploitation.

“La livraison de l’unité est prévue au mois d’octobre 2021 pour un démarrage avant la fin de l’année. Elle est conditionnée à la mise en place du financement avec les banques historiques du groupe SCIN, qui ont montré un fort intérêt pour le projet”, d’après le communiqué. 

Ecoslops est une société française spécialisée dans la transformation des résidus pétroliers issus du transport maritime en carburants et bitume léger.

La société envisage des “développements ultérieurs” sur le marché camerounais qui génèrerait annuellement environ 70 000 tonnes d’huiles usagées (provenant de camions, bus, voitures); produits qui pourraient être transformés et utilisés pour les besoins des industries en fuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *