Cameroun : les travaux de la ligne d’évacuation de l’énergie du barrage de Memve’ele achevés à 92% (officiel)




La mise en service définitive de cette ligne qui va de Nyabizan à Yaoundé est prévue en mars 2021, selon le chef du gouvernement camerounais Joseph Dion Ngute

 

 

Le taux d’exécution des travaux de la ligne de transport du projet d’aménagement hydroélectrique de Memve’ele “est de 92%” et la mise en service définitive “prévue pour le mois de mars 2021”, a indiqué le Premier ministre camerounais Joseph Dion Ngute le 25 novembre; lors de la présentation aux députés du Programme économique, financier, social et culturel du gouvernement camerounais pour l’exercice budgétaire 2021.

Il s’agit d’un délai plus rapproché que celui présenté par le directeur général de l’entreprise publique Electricity Development Corporation (EDC), Théodore Nsangou, lors de la visite effectuée sur le site du barrage le 09 juin. Le DG de cette entreprise qui suit le projet hydroélectrique memve’ele avait annoncé à cette occasion l’opérationnalisation complète “aux environs de juin 2021”.

La centrale hydroélectrique de Memve’ele est implantée à Nyabizan, localité de l’arrondissement de Ma’an, département de la Vallée du Ntem, dans la région du Sud. La construction de l’ouvrage, sur des fonds sino-camerounais, est achevée depuis juin 2017 mais l’énergie attendue (211 MW) de l’usine de production n’est pas encore disponible au poste de Nkolkoumou à Yaoundé, pour être injectée dans le Réseau interconnecté Sud (RIS).

Des travaux déjà effectués, pour le raccordement de la ligne 225 kilovolts de la centrale hydroélectrique de Memve’ele au poste 90/30 kilovolts de Mbalmayo, permettent à l’usine d’injecter actuellement environ 90 MW; en attendant que l’énergie totale de la puissance installée arrive en fin de parcours de la ligne au poste de Nkolkoumou à Yaoundé. Toutefois, des villages voisins du barrage ont déjà pu être électrifiés.

En mai 2020, la présidence de la République a décidé d’enlever le pilotage du chantier (barrage+lignes) des mains de l’unité de coordination du Projet d’aménagement hydroélectrique Memve’ele – dirigée par Dieudonné Bisso depuis le début du projet -, pour le confier à l’entreprise publique EDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *