Cameroun: le taux de pollution des carburants à la pompe estimé à 1,7% au 30 septembre 2020




Données établies dans le cadre du Programme de marquage chimique des produits pétroliers

 

 

Le programme de marquage chimique des produits pétroliers, au Cameroun, a permis de passer d’un taux de pollution de 36% en 2011 à 1,7% au 30 septembre 2020, a déclaré le Premier ministre Joseph Dion Ngute le 25 novembre lors de la présentation aux députés du Programme économique, financier, social et culturel du gouvernement camerounais pour l’exercice budgétaire 2021.

Le programme de marquage des produits pétroliers est en vigueur au Cameroun depuis 2012 après une phase pilote initiée en 2011.

Il est mis en œuvre par Hydrac, filiale de la Société nationale des hydrocarbures (SNH), en partenariat avec la société américaine Authentix. C’est cette dernière qui fournit les marqueurs, consommables techniques, matériel de contrôle, entre autres. 

Le marquage des produits pétroliers consiste en l’introduction d’infimes quantités de marqueurs ou traceurs dans des produits pétroliers, en fonction de leur taxation et de leur destination. Des contrôles ensuite organisés dans les points de distribution permettent de détecter d’éventuelles formes de fraude à l’aide d’équipements appropriés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *