Le Cameroun table sur 450 milliards de F CFA de recettes pétrolières en 2019




Ces recettes sont en baisse de 19 milliards de F CFA par rapport à 2018, selon le projet de loi de Finances 2019 en examen au Parlement

 

Le projet de loi de Finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2019 table sur des recettes pétrolières et gazières d’un montant de 450 milliards de F CFA (environ 685,1 millions d’euros) sur des recettes globales de 4850,5 milliards de F CFA (environ 7,3 milliards d’euros).

L’indication a été donnée à l’Assemblée nationale mercredi, 21 novembre, par le Premier ministre Philémon Yang, à l’occasion de la présentation du Programme économique, financier, social et culturel du gouvernement pour l’exercice 2019.

S’il est adopté dans l’état, le budget de l’Etat pour 2019 (4850,5 milliards de F CFA) connaîtra une hausse de 161 milliards de F CFA par rapport à celui de l’exercice 2018, arrêté à 4689,5 milliards de F CFA suivant la mise à jour apportée dans l’ordonnance du 04 juin 2018 “modifiant et complétant certaines dispositions de la loi N°2017/021 du 20 décembre 2017 portant loi de Finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2018”.

Les recettes pétrolières et gazières sont revues légèrement à la baisse (-19 milliards de F CFA) par rapport à l’exercice 2018 où elles ont été projetées à 469 milliards de F CFA (données de l’ordonnance du 04 juin 2018).

A la fin du premier semestre 2018, le Trésor public camerounais a engrangé 220,2 milliards de F CFA (environ 334,6 millions d’euros) de recettes pétrolières – sur des objectifs semestriels de 206,8 milliards de F CFA.

Le ministère des Finances a estimé que le dépassement des objectifs dans le secteur pétrolier sur les six premiers mois de l’année a été possible grâce à un baril de Brent de la mer du Nord  – qui détermine la valeur marchande des bruts commercialisés par le Cameroun – situé en moyenne à 70,7 dollars, “soit 19,3 dollars au-dessus du prix retenu dans la loi de finances 2018”.

Depuis octobre cependant, le baril de Brent est passé sous la barre des 70 dollars. Mercredi, 21 novembre, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier 2019 a clôturé à 63,48 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *