Cameroun: les pouvoirs publics envisagent une troisième phase d’électrification rurale par le solaire avec “200 localités”




Le projet initié au ministère de l’Energie avec le chinois Huawei a déjà vu le développement de deux phases, respectivement de “166 localités” et “184 localités”

 

 

Avec deux phases non achevées dans le cadre du projet d’électrification rurale par le solaire photovoltaïque mené avec la société chinoise Huawei technologies Co Ltd, le gouvernement réfléchit déjà au lancement d’une troisième phase pour 200 localités.

L’annonce a été faite par le Premier ministre Joseph Dion Ngute, le 25 novembre à l’Assemblée nationale, en présentant la revue des activités menées en 2019 par le gouvernement et celles prévues en 2021.

“En ce qui concerne l’électrification à partir des énergies renouvelables, l’action du gouvernement a consisté en la poursuite de la première phase de ‘166 localités’ par système solaire photovoltaïque. De même, nous avons engagé les travaux de la deuxième phase concernant ‘184 localités’ et procédé à la finalisation de la maturation technique et administrative de la troisième phase de ‘200 localités’”, a souligné Joseph Dion Ngute devant les députés.

La mise en œuvre des deux premières phases a été financée par la Bank of China. La première a été lancée en 2016.

Initiées par le ministère de l’Eau et de l’Energie (Minee), ces activités s’inscrivent dans le cadre d’un programme qui vise globalement l’électrification de 1000 localités du pays par système solaire photovoltaïque.

Les localités électrifiées dans ce cadre doivent être cédées à l’Agence d’électrification rurale (AER).

En 2021, “la priorité” sera de “finaliser le processus de rétrocession de la gestion des systèmes solaires”, a affirmé le Premier ministre camerounais devant les députés le 25 novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *