Cameroun: la ligne de transport d’électricité du barrage de Memve’ele à Yaoundé “d’ici la fin de l’année 2020” (EDC)




Indication donnée après la levée, le 31 août, du blocus imposé par les populations à Ngolzock (Nsimalen) pour des questions d’indemnisation. La pose des câbles électriques est assurée par la société chinoise Sinohydro, pour le maître d’ouvrage Electricity Development Corporation

 

 

Le directeur général d’Electricity Development Corporation (EDC), Théodore Nsangou (photo, c), s’est engagé à régler avant la fin de cette année la question des indemnisations qui bloque la pose des pylônes de la ligne de transport d’électricité du barrage hydroélectrique de Memve’ele

L’engagement a été pris par le DG de l’entreprise publique dans le cadre d’un échange tenu le 31 août avec les populations de Ngolzock par Nsimalen (préfecture de la Mefou-et-Afamba, dans la région du Centre), en présence des autorités traditionnelles et administratives du département de la Mefou-et-Afamba. 

Théodore Nsangou a concrètement promis de régler les indemnisations – évaluées à 102 millions de F CFA (environ 155 700 euros) – pour lesquelles les populations du site de Ngolzock ont bloqué “depuis près de deux ans” l’installation de trois pylônes de la ligne de transport du barrage. Cela sera fait avant la passage des câbles électriques d’ici à la fin de l’année, a assuré le DG d’EDC. 

La centrale hydroélectrique de Memve’ele est implantée à Nyabizan, localité de l’arrondissement de Ma’an, département de la Vallée du Ntem, dans la région du Sud. La construction de l’ouvrage, sur des fonds sino-camerounais, est achevée depuis juin 2017 mais l’énergie attendue (211 MW) de l’usine de production n’est pas encore disponible au poste de Nkolkoumou à Yaoundé, pour être injectée dans le Réseau interconnecté Sud (RIS).

Des travaux déjà effectués, pour le raccordement de la ligne 225 kilovolts de la centrale hydroélectrique de Memve’ele au poste 90/30 kilovolts de Mbalmayo, permettent à l’usine d’injecter actuellement environ 90 MW; en attendant que l’énergie totale de la puissance installée arrive en fin de parcours de la ligne au poste de Nkolkoumou à Yaoundé.

La pose des câbles électriques est assurée par l’entreprise chinoise Sinohydro

En mai 2020, la présidence de la République a décidé d’enlever le projet des mains de l’unité de coordination du Projet d’aménagement hydroélectrique Memve’ele – dirigée par Dieudonné Bisso depuis le début du projet -, pour le confier à l’entreprise publique EDC

Le directeur général d’Electricity Development Corporation a fixé “aux environs de juin 2021” le délai de l’opérationnalisation complète du barrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *