Cameroun: le gouvernement prévoit aussi de faire bénéficier l’énergie du barrage de Nachtigal aux régions septentrionales




Intérêt du projet de liaison du Réseau interconnecté Sud et du Réseau interconnecté Nord, d’après le ministre de l’Energie Gaston Eloundou Essomba

 

 

Le projet d’aménagement hydroélectrique de Nachtigal (420 MW), en cours d’exécution, bénéficiera non seulement aux régions méridionales du Cameroun alimentées par le Réseau interconnecté Sud (RIS), mais également aux trois régions septentrionales (Adamaoua, Nord Extrême-Nord) connectées entre elles par le Réseau interconnecté Nord (RIN), selon le ministre de l’Eau et de l’Energie.

“Le projet d’interconnexion du RIS et RIN [est] un important projet d’un linéaire d’environ 500 km qui consistera à faire bénéficier aux populations des régions septentrionales l’énergie produite par la centrale hydroélectrique de Nachtigal, par la construction d’une ligne 225 kV entre Nachtigal et Ngaoundéré avec des postes de transport à Ntui, Yoko et Tibati. Le calendrier de ce projet est aligné avec celui de la mise en service de Nachtigal”, a relevé Gaston Eloundou Essomba au cours d’un point de presse donné à Yaoundé le 1er avril.

NHPC, La société du projet de barrage de Nachtigal, table actuellement sur le mois de mars 2024 pour la livraison. Le projet est localisé à l’amont de la confluence des fleuves Mbam et Sanaga, à environ 65 km au nord de Yaoundé.

Dans le cadre de l’interconnexion du RIS et du RIN,  le projet gouvernemental prévoit la construction de quatre nouveaux postes de transformation: à Ntui (département du Mbam-et-Kim, région du Centre), Yoko (département du Mbam-et-Kim, région du Centre), Tibati (département du Djerem, région de l’Adamaoua) et Ngaoundéré (chef-lieu de la région de l’Adamaoua). Le poste de Ntui, de 225 kV, sera le poste d’interconnexion du RIS. Il sera raccordé au poste 225 kV de la centrale hydroélectrique de Nachtigal.

A partir de Nachtigal et d’autres projets de barrages sur la Sanaga (Song Dong, Grand Eweng), les pouvoirs publics camerounais prévoient aussi la possibilité de fournir une meilleure alimentation aux régions de l’Ouest (Ouest, Nord-Ouest et Sud-Ouest) et vendre l’énergie à la République du Nigeria, via la ligne 400 kV Nachtigal – Bafoussam et ses ouvrages connexes. 

“Le bailleur de fonds de ce projet a saisi le gouvernement au mois de mars 2021 pour marquer son accord pour le financement dudit projet. Le démarrage de ce projet est prévu pour 2022”, a indiqué le Minee au cours du point de presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *