Cameroun: le gouvernement optimiste pour “l’équilibre financier du secteur de l’électricité” en 2024 avec la consommation à Kribi




Les projets en cours pour assurer les besoins des industries en énergie dans la région, de l’ordre de 200 à 300 MW, fondent l’enthousiasme du gouvernement

 

Le déséquilibre entre l’offre et la demande d’énergie dans diverses régions du Cameroun, le recours aux centrales thermiques à fioul (qui fournissent une énergie à un coût plus élevé que l’hydroélectricité et le gaz), les impayés des structures publiques et de certaines industries qui se répercutent sur la santé financière du distributeur de l’électricité Eneo et de ses fournisseurs sont autant de problèmes que le gouvernement espère voir amoindris en 2024. La satisfaction en vue des besoins en énergie des industries à proximité du Port autonome de Kribi (Sud Cameroun) incite le ministère de l’Eau et de l’Energie (Minee) à l’optimisme. 

“Depuis la mise en exploitation effective du Port autonome de Kribi (PAK), plusieurs industries s’y sont installées […] Cependant, les besoins en électricité à l’horizon 2024 des industries qui envisagent s’installer dans la zone industrialo portuaire de Kribi sont de l’ordre de 200 à 300 MW […] Cette demande industrielle de la zone industrialo portuaire de Kribi constitue une opportunité pour l’amélioration de l’équilibre financier du secteur de l’électricité à l’horizon 2024”, estime le Minee dans un document public signé le 28 décembre.

Pour satisfaire les besoins des industries à Kribi, le Minee compte sur la centrale hydroélectrique de Memve’ele (211 MW) dont la mise en service définitive est prévue en mars 2022; la centrale hydroélectrique de Nachtigal (420 MW) dont la livraison est actuellement prévue en juillet 2024; la centrale à gaz de Kribi (216 MW), déjà opérationnelle et dont un projet prévoit l’extension de ses capacités à 330 MW

Les infrastructures permettant l’acheminement et la distribution de l’énergie à Kribi vont être mises à jour dans ce cadre. Il est prévu la construction d’un poste haute tension 225/30 kV dans la zone industrialo portuaire entre juin 2022 et 2024, qui s’ajoutera à la ligne électrique actuelle de 30 kV. 

En lien avec ces infrastructures à venir, le Minee a lancé un appel à manifestation d’intérêt pour “la réalisation des études d’avant-projet sommaire (APS), d’avant-projet détaillé (APD), de modélisation tarifaire ainsi que de la préparation des dossiers d’appel d‘offres (DAO) pour le raccordement des industries de la zone industrialo portuaire de Kribi au Réseau interconnecté Sud (RIS)”

L’AMI est ouvert aux consultants possédant une expérience dans ces domaines jusqu’au 04 février 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *