Cameroun: Fritzgerald Nasako choisi pour occuper le siège de Daniel Anki Ambo au conseil d’administration de la SNH




Comme le regretté chef Daniel Anki Ambo, Fritzgerald Nasako, désigné par le président de la République le 21 août, est lui aussi originaire du département du Ndian dans la région anglophone du Sud-Ouest

 

 

Un chef traditionnel du Sud-Ouest pour en remplacer un autre de la même région et pour compléter à neuf le nombre de membres du conseil d’administration de la Société nationale des hydrocarbures (SNH). Le président de la République du Cameroun, Paul Biya, a désigné, le 21 août, Nasako Fritzgerald (58 ans) membre du conseil d’administration de la SNH.

La nomination de Fritzgerald Nasako (photo, d) intervient un peu plus de deux ans après le décès de Chief Daniel Anki Ambo, qui était de son vivant chef supérieur de Bakassi – péninsule riche en hydrocarbures et en poissons, autrefois discutée avec le Nigéria -, dans le département du Ndian, région du Sud-Ouest Cameroun. 

Comme le regretté chef supérieur Daniel Anki Ambo, Fritzgerald Nasako est lui aussi originaire de la région anglophone du Sud-Ouest. Le nouveau membre du conseil d’administration de la SNH est né le 20 février 1962 à Lobe – village de l’arrondissement d’Ekondo-Titi, département du Ndian -, où il a aujourd’hui un statut de chef traditionnel.

Fritzgerald Nasako a géré, entre décembre 2015 et juin 2020, le secrétariat général du ministère des Marchés publics; à la suite de fonctions similaires exercées entre 2003 et 2015 dans les ministères des Mines; de l’Eau et de l’Energie; et du Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières.

L’administrateur civil a été nommé au conseil d’administration de la SNH “en qualité de personnalité désignée par le président de la République”, statut qu’avait le chef Daniel Anki Ambo. 

Le conseil d’administration de la SNH comprend neuf membres. Il est présidé par le secrétaire général de la présidence de la République (SGPR). Outre le SGPR et l’administrateur-directeur général de la Société, on y retrouve également: le directeur général de la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (CSPH), le directeur général des Impôts, le directeur des Mines au ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, un représentant des services du Premier ministre.

Trois “personnalités désignées par le président de la République” complètent la configuration de ce conseil. En tenant compte de la nomination du 21 août, on y retrouve donc actuellement : Jules Mana Nschwangele, élite du département de l’Océan (Sud-Cameroun); Nasako Fritzgerald, chef traditionnel de Lobe et élite du département du Ndian (Sud-Ouest); El Hadj Lawan Bako, élite du département de Boyo (Nord-Ouest).

La SNH est une société rattachée à la présidence de la République et gérant les intérêts de l’Etat camerounais dans le domaine minier national. L’entreprise publique délimite et met en promotion des blocs pétroliers et gaziers tout comme elle assure les négociations avec les opérateurs dans le domaine. Elle est aussi chargée de réaliser les études, travaux et toutes opérations relatifs à la prospection, l’exploration, la production, le traitement, le transport et le stockage, la commercialisation, le trading, la distribution des hydrocarbures liquides et gazeux, ainsi que leurs produits dérivés ou connexes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *