Cameroun/Electricité : 10 ans pour porter les capacités de production à 5 000 MW




C’est la cible de la nouvelle stratégie Stratégie nationale de développement 2020-2030

 

 

Le Cameroun compte porter sa capacité installée de production d’électricité à 5 000 mégawatts (MW) d’ici à 2030, d’après l’objectif fixé dans la nouvelle Stratégie nationale de développement 2020 – 2030 (SND30).

Le ministère de l’Economie et de la Planification (Minepat), auteur de ce document qui prend le relais du Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (DSCE), note que “la capacité installée est passée de 933 MW à 1 650 MW [en incluant Memve’ele, NDLR], dégageant un gap de 1 350 MW de capacité de production par rapport à la cible de 3 000 MW envisagée en 2020”.

Les choix du gouvernement en matière de mix énergétique, pour la prochaine décennie, vont être portés sur l’énergie hydroélectrique, l’énergie photovoltaïque, l’énergie thermique à base du gaz et l’énergie issue de la biomasse.

Au niveau de l’hydroélectricité, qui représente plus de 60% de l’énergie consommée au Cameroun, l’Etat s‘engage à poursuivre le développement des ouvrages de production “en privilégiant l’approche des partenariats public-privé et des productions indépendantes d’électricité (IPP)”.

Les barrages hydroélectriques à développer identifiés dans la SND30 sont ceux de Nachtigal-Amont (420 MW), Bini à Warak (75MW), Menchum (72 MW), Song-Ndong (270MW), Grand-Eweng (1 800MW), Katsina-Ala (485 MW), Makay (350 MW), Mouila-Mogue (420 MW), Kikot (450 MW), Ndjock (200 MW), Ngoila (84 MW) et Chollet (600 MW).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *