Cameroun/Covid-19: moins d’impact que prévu sur les revenus du secteur pétrolier au premier semestre 2020




Le Trésor public a encaissé 197,1 milliards de F CFA (299,7 millions d’euros) entre janvier et juin, par rapport à des prévisions de 122,3 milliards de F CFA (185,98 millions d’euros)

 

 

Alors qu’il craignait une saignée importante de ses revenus liés aux activités du secteur pétrolier et gazier amont (exploration, production des hydrocarbures) – perspective morose due aux conséquences de la pandémie du Covid-19 sur l’économie mondiale -, le Cameroun a enregistré un résultat à la hausse par rapport à ses prévisions.

Tablant sur des prévisions de 122,3 milliards de F CFA (185,98 millions d’euros) pour le premier semestre 2020, le Trésor public affiche plutôt des réalisations de 197,1 milliards de F CFA (299,7 millions d’euros) dont 152,8 milliards de F CFA de redevance de la Société nationale des hydrocarbures (pour les ventes de pétrole brut de l’Etat) et 44,3 milliards de F CFA d’impôt sur les sociétés pétrolières actives au Cameroun.

Cela représente “un taux de réalisation de 161,2%”, se félicite le ministère des Finances dans la note d’exécution budgétaire à fin juin 2020 publiée sur son site web le 07 octobre.

Il est à noter toutefois que ces revenus sont en baisse de 74,8 milliards de F CFA par rapport au résultat du premier semestre de l’année dernière (276,5 milliards de F CFA). Le Minfi justifie cette situation par “le faible niveau des cours mondiaux du pétrole, qui se relèvent difficilement après la chute enregistrée en mars 2020, et dont le cours moyen du baril est estimé à 39,9 dollars, en deçà des 54,4 dollars retenus dans la loi de finances”.

Sur l’ensemble des recettes budgétaires escomptées à la fin du premier semestre 2020, le Cameroun a pu mobiliser 2516,8 milliards de F CFA, soit un taux de réalisation de 116,1% par rapport aux 2167,3 milliards de F CFA attendus au courant des six premiers mois de l’année.

Selon la loi de finances rectificative de juin, l’Etat s’attend à des recettes globales de 4409 milliards de F CFA (environ 6,72 milliards d’euros) cette année, contre 4951,7 milliards de FCFA (7,5 milliards d’euros) adoptés dans la loi de finances 2020 initiale.

Les revenus attendus du secteur pétrolier sur l’ensemble de l’année sont de l’ordre de 286,7 milliards de F CFA (6,5% du budget de l’Etat) selon le collectif budgétaire de juin, contre 468 milliards de F CFA dans la loi de finances initiale.

La note d’exécution budgétaire du Minfi prévoit un taux de croissance négatif du PIB du Cameroun pour 2020, le situant à -1,1% contre 4% précédemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *