Cameroun: le coût de production de l’énergie du barrage de Memve’ele estimé à “moins de 44 FCFA” le kWh




Donnée rendue publique par le ministère de l’Eau et de l’Energie

 

 

L’énergie produite par le barrage hydroélectrique de Memve’ele (211 MW) a un coût de production “de moins de 44 F CFA” (0,067 euro) par kilowattheure, a appris Energies Media dans un document public du ministère camerounais de l’Eau et de l’Energie (Minee) vendredi 18 septembre.

Il s’agit d’un coût “beaucoup plus compétitif que le gasoil” utilisé dans les centrales thermiques dans certaines localités du Cameroun, a commenté le Minee.

Pour illustration, l’administration publique en charge des questions d’énergie évalue à 200 F CFA/kWh (0,3 euro) le coût de production de l’énergie produite par la centrale thermique de Bertoua (chef-lieu de la région de l’Est); que les pouvoirs publics veulent mettre à l’arrêt pour privilégier l’énergie hydroélectrique. 

La centrale hydroélectrique de Memve’ele est implantée sur le fleuve Ntem à Nyabizan, localité de l’arrondissement de Ma’an, département de la Vallée du Ntem, dans la région du Sud. La construction de l’ouvrage, sur des fonds sino-camerounais, est achevée depuis juin 2017 mais l’énergie attendue (211 MW) de l’usine de production n’est pas encore disponible au poste de Nkolkoumou à Yaoundé, pour être entièrement injectée dans le Réseau interconnecté Sud (RIS).

Le barrage injecte actuellement environ 90 mégawatts dans le RIS via le poste 90/30 kilovolts de Mbalmayo. La finalisation des ouvrages d’évacuation d’énergie a été confiée à l’entreprise publique Electricity Development Corporation (EDC), qui fixe “aux environs de juin 2021” le délai de l’opérationnalisation complète du barrage.

L’autre projet hydroélectrique majeur en cours de réalisation au Cameroun, le barrage de Nachtigal (420 MW), dont la livraison est attendue à l’horizon 2023, devrait quant à lui livrer l’énergie au concessionnaire du service public de la distribution de l’électricité “à 42-43 F CFA”, toujours selon les chiffres du Minee.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *