Cameroun – Congo: le projet hydroélectrique de Chollet freiné par “d’énormes difficultés de financement” du Congo (officiel)




La livraison du barrage est prévue au plus tôt en 2030. La quote-part de Brazzaville attendue pour permettre, entre autres, l’installation des experts et du personnel d’appui dans la capitale congolaise, selon la direction du projet

 

Le barrage hydroélectrique de Chollet, dont le protocole d’accord entre les gouvernements camerounais et congolais est signé depuis 2010, est freiné par des difficultés de Brazzaville à honorer ses engagements, de source officielle.

L’usine hydroélectrique – prévu sur la rivière Ngoko, à environ 126 km de la localité de Moloundou (Est-Cameroun, département de la Boumba-et-Ngoko) et à 70 km en amont de la localité de Ngbala (Nord-Ouest du Congo, région de la Sangha) – doit fournir 600 MW, pour les réseaux d’électricité du Congo et du Cameroun. 

Le document de mise à jour des activités menées au 03 septembre 2021, publié ce jeudi 23 septembre dans la presse publique camerounaise par la direction du projet, renseigne que la Caisse autonome d’amortissement avait “effectivement” viré 390 millions de F CFA (593 000 euros) dans le compte du projet à UBA Cameroon (filiale du groupe financier nigérian UBA) entre 2015 et 2018 de la part de la partie camerounaise. Les fonds avaient ensuite été transférés dans un compte ouvert dans les livres de la BEAC à la demande du ministère camerounais des Finances. “Le solde, à date, serait un peu moins de 100 000 000 FCFA”, d’après le document diffusé ce jeudi.

Côté congolais, les choses évoluent à un rythme que décrie la direction du projet. “Le directeur du Projet et son adjoint sont nommés depuis décembre 2016. Les experts et le personnel d’appui ont été sélectionnés depuis 2017. Mais les experts et le personnel d’appui camerounais ne peuvent s’installer à Brazzaville pour des raisons de manque de financement de la quote-part de la partie congolaise. Le bâtiment du siège, construit par les soins de la société Energie Electrique du Congo – E2C- (ancienne SNE), n’est toujours pas équipé. Le directeur du Projet occupe provisoirement un bureau au sein de la direction générale de l’Energie du ministère de l’Energie et de l’Hydraulique. La contrepartie financière du Congo, condition sine qua non pour le virement du reste de fonds encore disponibles au Cameroun dans le compte du Projet ouvert à la Banque Postale du Congo, n’est toujours pas disponible”, déplore la direction du Projet.

Les gouvernements des deux pays ont choisi le chinois China Gezhouba Group Company (CGGC) comme partenaire privilégié pour réaliser l’étude d’impact environnemental et social, les voies d’accès au site dans les deux pays d’Afrique centrale, le barrage, la centrale hydroélectrique, les postes et lignes électriques associées, la mise en service et l’exploitation des infrastructures. Le contrat de CGGC est de type BOT (Build Operate Tranfer). L’accord de projet avec le partenaire a été signé le 24 juin 2021.

Le barrage de Chollet est toutefois encore en phase de “maturation”, les ministères de l’Energie du Cameroun et du Congo devant injecter plus de fonds pour l’avancement du projet et aussi “impliquer les institutions financières tant régionales qu’internationales”.

En prenant le quatrième trimestre 2021 comme période de lancement des études, ces dernières devraient durer deux ans avant le lancement des travaux et la livraison du chantier courant… 2030.

“La direction du Projet en accord avec le comité inter-Etats de pilotage entend lancer les études pour la réalisation du Projet de construction de l’aménagement hydroélectrique de Chollet et du réseau électrique de transport associé à la fin de cette année 2021. La durée des études est estimée à 24 mois selon le chronogramme établi par la direction du Projet [et] validé par le comité inter-Etats de pilotage. Celle des travaux de construction de la centrale et des lignes électriques associées va durer 60 mois tandis que la mise en service va durer 12 mois. Soit une durée totale de 96 mois”, peut-on relever dans le document de mise à jour des activités au 03 septembre 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *