Des chercheurs chinois mettent au point un panneau solaire qui fonctionne aussi sous la pluie




Une équipe de chercheurs de l’université de Soochow expérimente une technologie connue sous le nom de nanogénérateur triboélectrique (TENG), qui permet de transformer l’énergie des gouttes de pluie en électricité, au contact avec les panneaux solaires

 

Comment produire de l’énergie avec des panneaux solaires lorsque tombe la pluie ? Une équipe de chercheurs de l’université de Soochow (Chine) détient peut-être la réponse à cette question. Grâce à un panneau solaire hybride qui permet aussi de transformer en électricité l’énergie des gouttes de pluie.

Le tout, grâce à une technologie déjà connue sous le nom de nanogénérateur triboélectrique (TENG). Son principe : produire de l’électricité en exploitant la friction entre deux matériaux. Ainsi, les TENG peuvent produire de l’énergie à partir de la friction des pneus sur les routes. Mais aussi, potentiellement, de l’écoulement des gouttes de pluie sur les panneaux solaires.

Le principe de fonctionnement du panneau solaire mis au point par les chercheurs Chinois

Une technologie encore à optimiser

Pour mettre au point leur système hybride, les chercheurs chinois ont d’abord texturé une couche de polymère destinée à se comporter comme une électrode commune au TENG et à la cellule photovoltaïque. Puis, ils ont ajouté une couche de polymère transparente pour assurer le passage de la lumière du soleil.

Un design qui simplifie une technologie hybride déjà envisagée par le passé et en améliore l’efficacité. La présence du TENG, en effet, imperméabilise le panneau solaire, protégeant le silicium de la pluie. Et la couche texturée réduit, d’une part, les réflexions de la lumière du soleil et augmente d’autre part la surface de contact avec les gouttes de pluie. Reste à optimiser le tout pour le rendre commercialement rentable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *