Le renforcement des champs de Tinhert va ajouter 4,7 millions m3/j à la production de gaz de l’Algérie




L’atteinte de ce niveau est attendue en décembre 2023, après l’exécution des différentes tâches du contrat signé mardi, 27 novembre, par ENGCB, filiale de la Sonatrach, avec le britannique Petrofac

 

Le projet d’augmentation des capacités des champs gaziers de Tinhert, dans la wilaya d’Illizi (sud-est), permettra d’ajouter 4,7 millions de m3/jour à la production de gaz de l’Algérie, a informé la société pétrolière d’Etat Sonatrach mardi.

Le projet, dont la livraison est attendue en décembre 2023, sera exécuté par l’entreprise britannique d’ingénierie pétrolière Petrofac, attributaire du marché de 600 millions de dollars y relatif.

Le contrat a été signé le 27 novembre à Alger entre ENGCB (Société nationale de génie civil et bâtiment), filiale du groupe Sonatrach, et Petrofac.

Il s’agira dans le cadre de ce marché, de réaliser un centre de séparation, compression et des installations en amont du complexe gazier existant ainsi que la construction d’un réseau de pipelines de 400 km pour le raccordement de 36 puits.

“La production issue des 36 puits sera acheminée vers les nouvelles unités de séparation et compression puis vers le complexe gazier existant d’Ohanet, situé dans la wilaya d’Illizi”, a précisé le directeur central Engineering & Project Management (EPM) de Sonatrach, Faiz Zane, cité dans le communiqué.

Le projet permettra d’atteindre une production cumulée de 04 millions de m3/j de gaz, 450 tonnes/j de gaz de pétrole liquéfié (GPL) et 750 tonnes/j de condensats.

“Il vise également le traitement de la totalité du gaz brut de l’usine de Ohanet à travers la prise en charge du CO2 et du mercure”, complète la Sonatrach.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *