Côte d’Ivoire: le Centre des métiers de l’électricité ouvre une licence professionnelle sur l’efficacité énergétique, en partenariat avec le CNAM




Pour cette structure de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE), le partenariat signé avec le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) français le 03 mai vise à pallier la pénurie de techniciens pour le secteur industriel en Afrique de l’Ouest

 

Le Centre des métiers de l’électricité (CME) de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) et le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) – établissement supérieur et de recherche français – ont signé, le 03 mai dernier à Bingerville, une convention de partenariat pour le mise en place d’une licence professionnelle française intitulée : “Développement durable option efficacité énergétique, énergie de sources renouvelables et domotique (3ESRD)”.

La convention a été signée par Christian Marvillet (photo, g), Professeur titulaire de la chaire d’Énergétique du CNAM et directeur de l’Institut français du froid industriel et du génie climatique (Iffi), représentant le CNAM; et Dominique Kakou (photo, d), directeur général de la CIE, représentant le CME. 

La licence, une co-diplomation CNAM-CME, sera ouverte dès la rentrée 2018-2019 au Centre des métiers de l’électricité de Bingerville, situé à une dizaine de kilomètres à l’est de la ville d’Abidjan, renseigne un communiqué publié pour la circonstance.

« Cette licence professionnelle CME-CNAM centrée sur l’efficacité énergétique est un des volets de l’engagement de la CIE pour accompagner ses clients vers une optimisation de leurs consommations électriques », a déclaré Dominique Kakou, directeur général de la CIE, cité dans le communiqué.

En deux ans d’existence, le CME, filiale du groupe Eranove, affirme avoir obtenu, en juin 2017, un taux de réussite de 95 % au BTS électrotechnique.

« Le second BTS du CME porte sur la “Maintenance industrielle” et un nouveau DUT “Froid industriel et génie climatique” sera proposé à la rentrée 2018-2019 », rapporte le communiqué.

Le CME annonce également qu’il “lance” six licences professionnelles, dispensées sur site et à distance, auxquelles les postulants pourront accéder par étude de dossier à partir de BAC+2 et BAC+3.

Ces formations visent, selon l’institution, “à pallier la pénurie de techniciens pour le secteur industriel ouest-africain”.

La signature du partenariat entre le CME et le CNAM a reçu le parrainage du ministre ivoirien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr. Bakayoko-Ly Ramata. 

Le partenariat “appuie” et “encourage” la coopération universitaire et d’enseignement supérieur entre la Côte d’Ivoire et la France, a salué pour sa part l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Gilles Huberson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *