Rwanda: les centrales Kivu 56 et KP1 seront équipées de moteurs à gaz de General Electric




Les moteurs, 25 au total, seront fournis par l’entreprise britannique Clarke Energy à Symbion Power, qui pilote les deux projets de production d’électricité à partir du biogaz du lac Kivu

 

Symbion Power Lake Kivu, filiale de la firme d’ingénierie et de construction électrique américaine Symbion Power, a retenu une entreprise britannique pour la fourniture de 25 moteurs à gaz Jenbacher de type 6, fabriqués par General Electric (GE), pour ses projets au Rwanda.

Les moteurs, de 3 mégawatts chacun, équiperont les centrales Kivu 56 et KP1, selon un communiqué publié fin août par Clarke Energy, l’attributaire du marché.

Les projets Kivu 56 et KP1 visent la production d’électricité à partir du biogaz du lac Kivu. La surface du lac est située à 1 460 mètres au-dessus du niveau de la mer pour une profondeur de 500 mètres

Le projet de centrale Kivu 56 – attribué en septembre 2014 à Symbion Power par l’Autorité de l’énergie, de l’eau et de l’assainissement du Rwanda (The Energy, Water and Sanitation Authority en anglais, EWSA) –  cible la production de 56 MW qui seront injectés dans le réseau électrique rwandais. Le producteur indépendant d’électricité américain a signé, en décembre 2015, le contrat d’achat de l’électricité qui sera produite par la centrale.

Symbion Power a acquis l’usine KP1 en 2016, avec pour projet d’augmenter sa puissance de 3,6 MW à 25 MW. L’énergie sera également injectée dans le réseau électrique rwandais.

L’entreprise américaine a signé une concession de 25 ans avec les autorités rwandaises pour chacun des projets. Les deux devraient fournir une puissance cumulée de 81 MW.

Le plan de Symbion Power sur le lac Kivu, selon les détails présentés par Clarke Energy, “consiste à retirer le dioxyde de carbone – qui forme l’équilibre du volume du gaz – en utilisant de l’eau puis à mettre le gaz dans des moteurs à gaz alternatifs situés dans des centrales électriques discrètes, situées sur les rives du lac. L’électricité produite par les moteurs sera acheminée directement au réseau de distribution d’électricité du Rwanda.”

Le biogaz du lac, constitué à 20% de méthane et de gaz carbonique, est produit par la chaleur provenant du magma sous la vallée du rift et de microbes qui décomposent les matières organiques qui tombent dans le lac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *