Cameroun: les carburants, les lubrifiants et le pétrole brut en tête des principaux produits de la balance commerciale en 2018




Les importations de carburants et lubrifiants ont représenté 21,6% du total des importations en 2018; les huiles brutes de pétrole 43,8% du total des exportations

 

En 2018, la Société nationale de raffinage (Sonara) – unique raffineur du Cameroun  – a importé des carburants et lubrifiants, pour approvisionner le marché local, à hauteur de 473,4 milliards de FCFA (environ 721,6 millions d’euros), selon des données rendues publiques dans la deuxième semaine du mois d’avril par l’Institut national de la statistique (INS).

Dans la Note sur le commerce extérieur du Cameroun en 2018, l’INS indique que les dépenses d’importations du Cameroun ont enregistré une hausse de 11,5% par rapport à l’année 2017, à cause des importations de carburants et lubrifiants, qui ont connu une augmentation de 87,9% par rapport à 2017 où elles étaient situées à 251,9 milliards de F CFA (environ 384,1 millions d’euros).

Principal facteur ayant joué un rôle dans cette dynamique: les importations réalisées entre les mois d’avril et novembre 2018 du fait d’un arrêt technique observé dans les unités de la Sonara.

De manière globale, les hydrocarbures (21,6%) ont dominé le total des importations en 2018, suivis des machines et appareils mécaniques ou électriques (15,1%), des produits de l’industrie chimique (12,5%) dont des produits pharmaceutiques (3,9%),  des céréales (7,9%), des poissons et crustacés (4,6%).

Les dépenses d’importations du Cameroun en 2018 se chiffrent à 3 405,2 milliards de F CFA (environ 5,19 milliards de F CFA), en hausse de 11,5% par rapport à l’année 2017 (3 054, 3 milliards de F CFA).

Les recettes d’exportations du Cameroun, elles, se chiffrent à 1 966,9 milliards de FCFA (environ 2,99 milliards d’euros), soit une hausse de 4,5% par rapport à l’année 2017 (1882 milliards de F CFA).

“Cette tendance haussière résulte essentiellement des exportations de pétrole brut [2 904 294,6 tonnes], qui enregistrent une hausse en valeur de 15,8% malgré une baisse des quantités exportées de 16,7% par rapport à l’année 2017 [3 488 041,7 tonnes]. Cette situation résulte de la hausse des cours mondiaux de pétrole qui, malgré la volatilité observée en 2018, sont restés en moyenne supérieurs à ceux pratiqués en 2017”, décrit la note de l’Institut national de la statistique.

Les exportations de pétrole brut ont généré 862,3 milliards de F CFA (environ 1,31 milliard d’euros) de recettes en 2018, contre 744,5 milliards de F CFA (environ 1,13 milliard d’euros) en 2017.

Les huiles brutes de pétrole (43,8%) demeurent en tête des cinq produits les plus exportés par le Cameroun en 2018, suivies du cacao brut en fèves (11,9%),  des bois sciés (8,0%), des bois bruts en grume (6,2%) et du coton brut (6,0%). D’après les données de l’INS, ces cinq produits représentent 75,8% des recettes d’exportations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *