Le Cameroun se prépare pour une deuxième validation à l’ITIE

Une équipe du secrétariat international de l’ITIE se rendra dans le pays du 02 au 06 octobre 2017, pour collecter les données concernant la gouvernance dans les secteurs du pétrole, du gaz et des minéraux

 

Deux experts du Secrétariat international de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) se rendront au Cameroun du 02 au 06 octobre 2017, pour procéder à la collecte de données en vue de la deuxième validation du Cameroun à l’ITIE.

Le Cameroun a adhéré à l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) en mars 2005. Il a été déclaré pays conforme le 17 octobre 2013. Cependant, une nouvelle norme, à laquelle les pays membres de l’Itie doivent se conformer, a été prise en février 2016.

Une deuxième validation a donc été envisagée pour évaluer la mise en oeuvre des premières mesures, l’impact de l’Itie dans le pays et les recommandations des différentes parties prenantes.

L’ITIE est suivie par un groupe multipartite qui implique le gouvernement, les entreprises, et la société civile.

L’Initiative exige la divulgation d’informations liées aux règles régissant la gestion du secteur extractif, en vue de permettre à toutes les parties prenantes de comprendre les lois et procédures régissant l’octroi de droits de production et d’exploration, le cadre juridique, réglementaire et contractuel s’appliquant au secteur extractif et les responsabilités institutionnelles de l’Etat dans la gestion du secteur.

Il est aussi exigé aux pays mettant en œuvre l’ITIE de divulguer publiquement les revenus tirés de l’activité du secteur extractif, ainsi que “tous les contrats et licences qui fixent les conditions d’exploitation de pétrole, de gaz et de minéraux”.

L’objectif de ces différentes exigences est de renforcer la gouvernance dans les industries extractives, l’accessibilité des données et le débat public sur l’utilisation efficace des revenus des ressources.

La deuxième validation du Cameroun à l’ITIE est en cours depuis le 1er juillet 2017. D’après des informations obtenues par Energies Media auprès du secrétariat international de l’ITIE, la collecte des données prévue en octobre 2017 sera effectuée par: Dylan Gélard, Directeur régional; Alex Gordy, Validation Manager”; et Indra Thévoz, “Country Officer”. 

Après cette phase, s’en suivra une évaluation indépendante ayant pour objectif de vérifier si l’évaluation initiale du Secrétariat international a été effectuée conformément au Guide de validation: document qui présente les obligations de chaque partie prenante au processus.

Après ces deux étapes, le Conseil d’administration de l’ITIE examinera le rapport final de validation afin de donner une décision basée sur le progrès général du Cameroun dans la mise en œuvre de la norme ITIE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *