Cameroun: “réception provisoire partielle” du barrage de Memve’ele (211 MW)




Le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), maître d’ouvrage du projet, a procédé à la réception officielle de la composante barrage seule le 08 février 2018. Les ouvrages de transport de l’énergie encore en chantier. Explications

 

Le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), Basile Atangana Kouna (photo, au centre), a procédé jeudi 08 février 2018 à la “réception provisoire partielle” du barrage hydroélectrique de Memve’ele.

Le barrage est situé à Nyabizan – localité de l’arrondissement de Ma’an, département de la Vallée du Ntem – dans la région du Sud.

“Le terme de réception provisoire partielle signifie qu’il s’agit bien de la composante barrage seule qui est réceptionnée aujourd’hui, en attendant que la construction des ouvrages d’évacuation de l’énergie soit également achevée”, a expliqué le ministre dans l’allocution de circonstance prononcée à l’esplanade de la centrale hydroélectrique de Memve’ele.

Les documents de réception du barrage “seul” ont été signés par le Minee pour le compte du gouvernement camerounais; le directeur général de la société chinoise Sinohydro, Chen Gao; et le directeur adjoint du groupement français Coyne et Bellier – Tractebel Engineering, Jean-Louis Cervetti.

Le groupement Coyne et Bellier – Tractebel Engineering a assuré la maîtrise d’oeuvre du barrage par la validation des plans de construction et la certification de la qualité des équipements.

La construction du barrage proprement dit a été assurée par Sinohydro, filiale du groupe PowerChina.

L’ouvrage achevé, le réseau électrique camerounais ne peut pas encore cependant profiter des 211 MW générés par les quatre turbines Francis de 52,75 mégawatts chacun qui équipent le barrage; en l’absence de la mise en place de toutes les lignes d’évacuation de l’électricité.

Le Minee a expliqué qu’il s’agit d’une priorité de l’année 2018, sans donner toutefois de délai.  

“Cette année 2018, l’Unité Opérationnelle [du projet] et ses partenaires vont s’atteler à deux principales tâches […] poursuivre la finalisation des travaux de bitumage de la route Meyo centre – Nyabizan et des ouvrages d’évacuation d’énergie, en vue de la mise en service de l’aménagement hydroélectrique de Memve’ele […] [procéder] au bouclage des études de faisabilité du Projet dit Memve’ele 2”, a précisé M. Atangana Kouna.

Réception partielle du barrage de Memve’ele, le 08 février 2018 à Nyabizan © Energies Media

Memve’ele II est un barrage de retenue d’eau qui sera construit en amont du barrage de Memve’ele I (celui déjà réalisé), pour régulariser le débit du fleuve Ntem en période d’étiage et permettre ainsi au barrage principal de fournir sa pleine puissance (211 MW).

D’après le descriptif technique du projet, le barrage de Memve’ele est un barrage en remblai homogène d’une hauteur de 20 mètres et d’une longueur de crête de 1850 mètres. L’aménagement hydroélectrique permet d’exploiter 35 mètres de dénivelée naturelle offerte par le relief du site. Le barrage dispose d’un puissance installée de 211 MW avec un productible de 1187 GWh.

Le contrat d’exécution du barrage de Memve’ele a été signé entre le gouvernement camerounais et Sinohydro le 12 avril 2012, un peu moins de trois ans après le contrat de service conclu entre les deux parties le 25 septembre 2009.

La pose de la première pierre par le président de la République a eu lieu le 15 juin 2012; et la mise en eau technique du barrage le 16 août 2016 par le Minee.

Le barrage de Memve’ele est considéré par les officiels camerounais comme un ouvrage phare du programme des “Grandes réalisations” du chef de l’Etat, Paul Biya; annoncé en septembre 2011 lors du congrès ordinaire du RDPC, parti au pouvoir.

Le 08 février 2018, lors de la réception partielle et provisoire, l’unité opérationnelle de la cellule d’appui à la maîtrise d’ouvrage du projet a présenté le barrage comme “une grande réalisation achevée”, même en l’absence du dispositif de lignes attendu pour l’injection de l’énergie de Memve’ele dans le Réseau interconnecté Sud (RIS).

2 thoughts on “Cameroun: “réception provisoire partielle” du barrage de Memve’ele (211 MW)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *