Cameroun: le rapport des réserves pétrolières du bloc Thali est disponible

Le document a été élaboré par Oilfield International (OIL) pour le compte de la compagnie pétrolière britannique Tower Resources

 

Le rapport sur les réserve du bloc Thali, attendu initialement au courant du second trimestre 2018 avant d’être reporté en septembre, a finalement été publié le 1er novembre dernier.

La réalisation du rapport avait été confiée à Oilfield International (OIL) – société qui fournit des services d’ingénierie dans le domaine des hydrocarbures – par la compagnie britannique Tower Resources, opérateur de ce bloc situé au large du Cameroun, dans le bassin du Rio del Rey.

Le document livré par OIL comprend une évaluation volumétrique des ressources de huit prospects, avec différents niveaux d’hypothèses – basse, meilleure et haute – ainsi qu’une évaluation financière.

Selon les données du rapport qui ont été rendues publiques, les ressources contingentes (volumes estimés présents dans le périmètre d’un champ découvert) sont estimées en moyenne à 17,9 millions de barils de pétrole brut  – l’estimation haute atteignant 34,4 millions de barils – dans les failles Njonji-1 et Njonji-2. La probabilité de développer ces ressources est de 80% dans une première phase et 70% dans une deuxième phase.

Les ressources prospectives (volumes d’hydrocarbures supposés exister dans des accumulations non encore découvertes) sont estimées en moyenne à 19,8 millions de barils dans les failles Njonji South et Njonji South-West. La probabilité de développement de ces dernières est respectivement de 30% et de 16%.

Quatre autres prospects identifiés dans les zones Dissoni South et Idenau contiendraient des ressources prospectives estimées en moyenne à 111,3 millions de barils de pétrole brut, avec des chances respectives de développement de 13% et 19%.

La valeur monétaire (Expected Monetary Value, EMV) que représente ces ressources est estimée à 118 millions de dollars pour les ressources contingentes et 82 millions de dollars pour les ressources prospectives.

Le coût d’extraction des ressources contingentes a été calculé à 6,50 dollars par baril de brut.

Pour rappel, la compagnie pétrolière britannique Tower Resources a signé, via sa filiale Tower Resources Cameroon S.A., un contrat de partage de production sur le bloc Thali avec le ministère camerounais des Mines et la Société nationale des hydrocarbures (SNH) le 15 septembre 2015, pour une première durée d’exploration ferme de 03 ans. Le 17 septembre 2018, la compagnie a annoncé avoir été autorisée par le Minmidt (ministère camerounais des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique), trois jours plus tôt (le 14 septembre) à poursuivre, pendant une année encore, l’exploration du bloc.

Tower Resources indique avoir élaboré un plan pour le développement de la licence Thali, sous réserve d’un accord avec la Société nationale des hydrocarbures (SNH), bras droit de l’Etat du Cameroun dans la gestion des ressources pétrolières et gazières du domaine minier national.

L’entreprise prévoit entre autres de forer l’emplacement de puits Njom-3, entre avril et juin 2019, pour “confirmer les débits attendus” des réservoirs. Njom-3 fait partie d’un programme de forage de quatre puits.

Thali couvre une superficie de 119,2 km2, dans des profondeurs d’eau allant de 08 à 48 mètres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *