Cameroun / Projet FLNG : on réfléchit déjà à l’après 2026




L’usine flottante de liquéfaction de gaz naturel, installée au large de Kribi et mise en service au début du second trimestre 2018, a une durée d’exploitation de huit ans. Des perspectives déjà envisagées par les différents partenaires du projet

 

L’exploitation du Hilli Episeyo, méthanier transformé en usine flottante de liquéfaction de gaz naturel installée au large de Kribi – censée arriver à échéance en 2026, pourrait être étendue en tenant compte de certains facteurs, a appris Energies Media auprès de la Société nationale des hydrocarbures.

Le Hilli Episeyo est la propriété de Golar, qui pourra en disposer selon ses intérêts après 2026; mais en cas de découverte de nouvelles ressources d’hydrocarbures dans les champs qui alimentent l’usine, la SNH et Perenco – qui fournissent le gaz naturel au navire – pourraient négocier une présence prolongée sur le site.

Autre hypothèse: “on peut également envisager de construire un pipeline entre les champs gaziers connus dans la zone du Rio del Rey et le Hilli Episeyo, ou alors de déplacer le navire flottant de liquéfaction pour développer lesdits champs”, illustre le directeur commercial de la SNH, Simon Paley, dans l’édition n°59/60 du magazine d’informations de la société. “Rien n’est figé”, souligne-t-il.

La SNH est partenaire de l’Association Sanaga Sud – avec l’entreprise franco-britannique Perenco -, qui livre le gaz naturel produit du champ offshore Sanaga Sud à destination du Hilli Episeyo, après traitement et transformation en gaz sec au Centre de traitement de gaz de Bipaga. C’est ce gaz sec qui est liquéfié à bord de l’usine flottante et chargé à bord de méthaniers pour le marché international. Les ressources du champ Sanaga-Sud seront utilisées durant la première phase et celles du champ en mer Ebomé dans une deuxième phase.

“La durée initiale du contrat de service de liquéfaction est fixée à 08 ans. Toutefois, la perspective d’une poursuite de l’exploitation de ces installations au-delà de la période contractuelle initiale est presque certaine, dans la mesure où l’ensemble des installations construites dans le cadre de ce projet ont une durée de vie d’au moins 20 ans, et qu’il existe d’autres champs gaziers qui ne demandent qu’à être mis en exploitation”, renchérit le directeur du Gaz à la SNH, Jean-Jacques Koum.

Le Hilli Episeyo a chargé la première cargaison de GNL à destination du marché international en mai 2018. L’usine doit fournir annuellement: un volume de 1,2 million de tonnes de gaz naturel liquéfié à destination du marché international, 30 000 tonnes de gaz de pétrole liquéfié (GPL) pour la demande nationale de gaz domestique et 1,8 million de tonnes de condensats (du pétrole très léger destiné à la raffinerie).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *