Cameroun/Pétrole: que contient le bloc Thali, le Rio del Rey et le Delta du Niger




Le bloc Thali, que la société britannique Tower Resources a acquis en contrat de partage de production avec le Cameroun, est situé dans une zone riche en hydrocarbures

 

La société britannique Tower Resources PLC, qui mène des recherches sur le bloc Thali, à la faveur d’un Contrat de partage de production signé avec le Cameroun en septembre 2015, note un potentiel intéressant sur ledit bloc. La société a récemment tenu une réunion de suivi des opérations engagées avec les autorités camerounaises, le 03 octobre.

Le Bloc Thali couvre une superficie de 119,2Km2 avec des profondeurs d’eau allant de 08 à 48 mètres. Il est situé dans le bassin du Rio Del Rey, à l’est du Delta du Niger.

D’après la Société nationale des hydrocarbures du Cameroun, le bloc Thali a un bon potentiel pétrolier : trois des six forages qui y ont été effectués entre 1967 et 2010 ont conduit à des découvertes d’hydrocarbures. Il s’agit de: Rumpi 1 (gaz), Njonji 1 (pétrole), Njonji 2 (pétrole et gaz).

Dans un communiqué rendu public le 10 octobre, le PDG de Tower Resources Plc, Jeremy Asher, souligne que des réserves de 39 millions de barils bruts ont déjà été découvertes sur le bloc Thali.

Les réserves de pétrole à Njonji sont actuellement estimées à 39 millions de barils dont 7 à 15 millions récupérables., d’après le manager. dont la société est côtée à la Bourse de londres.

Tower Resources estime que ces volumes peuvent être revus à la hausse et constituer des réserves commercialisables grâce à une meilleure imagerie sismique et en s’intéressant aussi à des niveaux plus profonds.

D’après les données de la société britannique, le bassin du Rio del Rey a produit à ce jour plus d’un milliard de barils de pétrole. Les réserves restantes sont estimées à 1,2 milliard de barils de pétrole, à moins de 2000 mètres de profondeur.

Le Rio del Rey est un sous-bassin du Delta du Niger; Delta dans lequel 34,5 milliards de barils ont déjà été découverts, dont 2,5 milliards de barils pour la partie camerounaise, révèle Tower Resources.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *