Cameroun: le nouveau DGA de la SCDP n’est pas un bleu dans le secteur pétrolier aval




Ancien du cabinet d’audit financier Ernst & Young (aujourd’hui EY), Gabriel Eteki Ebogokolo a travaillé en Afrique de l’ouest et en Afrique centrale pour ExxonMobil pendant près de 10 ans avant de prendre les rennes de la direction financière d’Oilibya et de représenter cette dernière au conseil d’administration de la SCDP. Actif dans la fiscalité pétrolière

 

Nommé le 29 juin dernier au poste de directeur général adjoint de la Société camerounaise des dépôts pétroliers (SCDP), Gabriel Eteki Ebogokolo (photo) ne découvre pourtant pas la structure parapublique, ni le secteur pétrolier aval.

Dans les éléments de biographie à nous transférés par les services de la SCDP cette semaine, l’on apprend que le nouveau DGA a débuté sa carrière professionnelle en France, en 1993, au sein du cabinet d’audit Ernst & Young (aujourd’hui EY), s’occupant essentiellement d’institutions intervenant dans le secteur pétrolier.

En 1998, il rejoint la compagnie américaine ExxonMobil “pour s’occuper de la direction de l’Audit interne pour l’Afrique centrale et l’Afrique de l’Ouest, soit environ 14 pays”, apprend-on.

Entre 2004 et 2006, il exerce comme directeur financier au Mali puis au Tchad, avant de revenir au Cameroun; où, un an plus tard, en février 2007, il prendra la tête de la direction financière de LibyaOil Cameroon S.A.

Depuis 2007, LibyaOil opère dans la distribution des produits pétroliers au Cameroun sous la marque Oilibya, à la faveur du rachat par Tamoil Africa Holdings – une entité de la Libyan Investment Authority, LIA – des actions de ExxonMobil dans la distribution pétrolière en Afrique. Gabriel Eteki occupait encore les fonctions de directeur financier d’Oillibya au moment de sa nomination aux fonctions de DGA de la Société camerounaise des dépôts pétroliers.

Constituée par des fonds publics et privés, la SCDP fait siéger, au sein de son conseil d’administration, des représentants d’entreprises publiques et d’entreprises privées opérant dans le domaine de la distribution des produits pétroliers.

Entre 2008 et 2010, Gabriel Eteki a été administrateur de Oilibya au sein du conseil d’administration de la SCDP, avant de prendre la présidence du Comité d’audit de la structure “sous la responsabilité” du conseil.

LibyaOil Cameroon S.A détient une participation dans le capital de la SCDP équivalente à 10% des actions.

Le nouveau DGA de la SCDP occupait également – jusqu’à sa récente nomination – le poste de trésorier du Groupement des professionnels du pétrole (GPP), un cartel d’entreprises opérant dans la distribution des produits pétroliers au Cameroun.

A la SCDP, on reconnaît par ailleurs à l’auditeur financier une contribution importante dans la réforme de la Taxe spéciale sur les produits Pétroliers (TSPP). “C’est lui qui a proposé et aidé à la rédaction du texte”. Les nouvelles dispositions en vigueur depuis 2014 spécifient le mode de collecte à la source pour les produits sollicités par les distributeurs ou marketers au niveau des dépôts de la SCDP ou directement à la sortie de la raffinerie nationale. La Taxe est appliquée sur l’essence super et le gasoil et son produit alimente le budget de l’Etat et le Fonds routier. Avant la réforme, les prérogatives de la SCDP et de la Société nationale de raffinage (Sonara) n’étaient pas clairement différenciées.

Gabriel Eteki Ebogokolo a pris fonction à la SCDP lundi, 02 juillet.

En l’absence d’un directeur général  – Gaston Eloundou Essomba ayant été nommé ministre de l’Eau et de l’Energie en mars 2018 et toujours pas remplacé à ce jour – le DGA est l’homme qui dirige réellement l’entreprise.

Il devra veiller, pendant la transition, au respect des missions assignées à la Scdp: “s’assurer que les produits pétroliers appartenant aux marketers et qui lui sont confiés sont sécurisés”, garantir les “réserves stratégiques de l’Etat”, assurer la disponibilité des produits pétroliers sur l’ensemble du territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *