Cameroun: l’étude diagnostique de la Sonara confiée à une filiale de la SNH et un cabinet d’audit local




Le groupement camerounais Hydrac et CLS Audit Conseil a été préféré à Mazars, PwC et d’autres cabinets pour mener l’évaluation de l’unique raffinerie des produits pétroliers du Cameroun

 

 

La Commission technique de réhabilitation des entreprises du secteur public et parapublic (CTR), structure sous tutelle du ministère camerounais des Finances, a rendu publics les résultats de l’appel d’offres international lancé le 28 février 2020 pour la réalisation de l’étude diagnostique de la Société nationale de raffinage (Sonara).

Le communiqué des résultats, estampillé le 22 juillet 2020 et diffusé dans la presse publique le 27 juillet, place le groupement Hydrac (filiale de la Société nationale des hydrocarbures du Cameroun) et le cabinet CLS Audit Conseil en tête des soumissionnaires ayant obtenu le plus grand nombre de points.

Le groupement a devancé Mazars, Pricewaterhousecoopers (PwC) et quatre autres cabinets, selon le document signé par le président de la CTR, Martial Valery Zang.

La CTR, dont l’organisation et le fonctionnement sont régis par un décret de 1997, a, entre autres missions, l’éradication et la prévention des causes des difficultés des entreprises du secteur public et parapublic. Elle assure aussi le suivi, le contrôle d’exécution et l’évaluation des contrats de performances de ces dernières.

La Sonara exploite l’unique raffinerie de produits pétroliers du Cameroun. Elle a été créée par décret présidentiel le 24 mars 1973 et inaugurée le 16 mars 1981. La raffinerie située à Limbé (Sud-Ouest) est à l’arrêt depuis un incendie survenue le 31 mai 2019 dans ses unités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *