Cameroun: Eneo va séparer ses activités de production et distribution d’électricité




La création d’une filiale dédiée à la production envisagée en 2021, dans le cadre des obligations convenues avec le gouvernement lors de l’extension des contrats de concession jusqu’en 2031

 

 

Eneo va procéder au “dégroupage de la production en une filiale en propriété exclusive d’ici 2021”, révèle l’institution dans son rapport annuel 2019 partagé à Energies Media en fin de semaine.

Eneo est concessionnaire de la production, de la distribution et de la commercialisation de l’énergie électrique au Cameroun.

La séparation de la production avec les autres activités de l’entreprise est l’une des exigences de l’avenant n°3 au contrat cadre de concession liant l’Etat du Cameroun à la société contrôlée par l’investisseur britannique Actis.

L’avenant, signé en novembre 2018, prolonge la durée d’extension du contrat du 18 juillet 2021 au 17 juillet 2031. 

Eneo est détenue majoritairement par Actis (51%), aux côtés de l’Etat camerounais (44%) et le personnel de l’entreprise – à travers le GIC-P. Eneo – (5%).

Historique des concessions d’Eneo

Actis a pris le contrôle du service public de production et distribution de l’électricité au Cameroun à la faveur du rachat des parts de l’américain AES Corporation (56%) dans le secteur. Le contrat de concession avait été signé entre le gouvernement camerounais et le fonds d’investissement britannique en mai 2014, et la société auparavant dénommée Aes-Sonel était devenue “Eneo”.

AES Corporation avait signé, en juillet 2001, avec le gouvernement camerounais, quatre contrats de concession englobant tout le secteur public de l’électricité: production, transport, distribution et vente de l’énergie. Ces contrats, concédés à Actis, donc Eneo, avant leur terme, couraient jusqu’en 2021.

La promulgation, en décembre 2011, d’une nouvelle loi régissant le secteur de l’électricité au Cameroun, a établi la séparation des activités de production, transport et distribution de l’électricité.

C’est dans ce cadre que le volet transport a été repris par l’Etat à Eneo et confié à une nouvelle entreprise publique: la Société nationale de transport de l’électricité (Sonatrel), qui a signé ses concessions en avril 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *