Cameroun/Distribution de l’électricité: le parc national des poteaux bois est “à 60% vétuste” (gouvernement)




Affirmation du ministre de l’Energie, qui présente cette situation comme l’une des causes de l’instabilité du réseau de distribution de l’énergie aux ménages

 

 

La “chute des poteaux” est l’une des causes des “délestages” vécus ces derniers temps dans les grandes villes camerounaises, a soutenu le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee) au cours d’un point de presse donné le 1er avril à Yaoundé en compagnie du ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi

“Le parc actuel, évalué au niveau national à 1 300 000 poteaux bois, est à 60% vétuste”, a affirmé Gaston Eloundou Essomba, soulignant par la suite les difficultés à renouveler une bonne partie de ce parc à cause de la crise sécuritaire en cours depuis quatre ans dans la région du Nord-Ouest; qui fournissait officiellement 90% des poteaux bois bruts pour la production d’électricité.

En dehors du phénomène de pourrissement du bois, le ministre de l’Eau et de l’Energie a aussi mentionné les “feux de brousse” et “l’abattage par des particuliers des arbres se trouvant le long des corridors des lignes de transport et de distribution” comme des facteurs qui endommagent les lignes électriques provoquant la rupture d’alimentation en électricité dans certaines localités.

Gaston Eloundou Essomba a également relevé la “surcharge” des équipements de transport et de distribution d’électricité, non adaptés pour supporter la demande d’énergie, comme autre facteur.

Le service public de la distribution d’électricité au Cameroun, privatisé depuis 2001, est assuré par Eneo – filiale du britannique Actis – depuis 2014. Cette dernière avait racheté, sept ans avant leur terme, les parts du groupe américain AES Corporation (56% à cette époque) au sein de AES Sonel, l’entreprise nationale d’électricité du Cameroun.

En dépit d’insuffisances du distributeur de l’électricité relevées un temps par le secrétaire général des services du Premier ministre, Séraphin Magloire Fouda (par ailleurs président du conseil d’administration d’Eneo), la présidence de la République et le gouvernement camerounais ont prolongé de 10 ans (juillet 2021 – juillet 2031) la concession de la filiale d’Actis. 

Le transport de l’électricité a été repris à Eneo et confié en 2018 à la Sonatrel, entreprise publique, qui a la charge de mener les investissements nécessaires pour acheminer efficacement l’énergie produite par les centrales électriques vers les infrastructures du distributeur de l’électricité. 

Eneo doit aussi mettre à niveau ses infrastructures.

L’Agence de régulation du secteur de l’électricité (Arsel) “a été instruite de veiller au strict respect par l’opérateur Eneo du règlement du service public de l’électricité”, a souligné le Minee lors du point de presse donné le 1er avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *