Cameroun: le DG de l’entreprise concessionnaire de la distribution de l’électricité recommande de dénoncer les fraudeurs, “même dans l’anonymat”




La surcharge des équipements de distribution fait partie des principales sources des perturbations et coupures enregistrées sur le réseau électrique par Eneo

 

Les fraudes des usagers dans l’approvisionnement en énergie électrique demeure une préoccupation à Eneo, concessionnaire du service public de distribution de l’électricité au Cameroun.

Invité à Douala, aux Journées nationales du management, au siège du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) le 28 juin 2018, le DG d’Eneo a évoqué ce problème au détour d’un exposé sur le thème “Complexité et paradoxes de la prise de décision dans les organisations”.

“Payez vos factures et dénoncez (même dans l’anonymat) les fraudeurs”, a plaidé Joël Nana Kontchou (photo, d).

La surcharge des équipements de distribution et le problème des poteaux-bois défectueux représentaient, en 2015, “la cause, à près de 50%, des perturbations et coupures enregistrées sur le réseau” par Eneo.

Lors des Journées nationales du management 2018, Joël Nana Kontchou a par ailleurs invité les opérateurs économiques à “investir dans des segments porteurs comme l’énergie renouvelable, la fabrication locale des intrants tels que les câbles, les poteaux, les transformateurs, etc. au lieu de se limiter au constat simple que le manque d’énergie crée des préjudices à [leurs] activités.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *