Cameroun: le début des opérations de forage des puits IM-6 et IM-7 du champ gazier Etinde prévu ce mois de mai 2018




New Age, opérateur du champ, a loué une plateforme de forage auprès de l’entreprise américaine Vantage Drilling International. Le Topaz-Driller, loué pour 150 jours, est dans les eaux camerounaises depuis la fin de semaine dernière

 

La compagnie britannique Bowleven, qui détient 25% des parts dans le champ gazier Etinde – situé au large du Cameroun, dans le bassin sédimentaire du Rio del Rey – a annoncé, le 11 mai dernier, l’arrivée du Topaz-Driller dans les eaux camerounaises. Il a été acquis pour une durée de 150 jours. Après le Cameroun, il sera acheminé au Gabon, pour usage par Total-Gabon.

Le Topaz-Driller est une plateforme de forage louée au britannique New Age, opérateur du champ avec 37,5% des parts, par  l’entreprise américaine Vantage Drilling International, selon un document publié par Bowleven début février.

Les entreprises qui interviennent sur ce champ gazier (le russe Lukoil et les britanniques Bowleven et New Age) comptent forer deux puits dès ce second trimestre.

Les deux emplacements de puits (IM-6 et IM-7) convenus entre ces compagnies ciblent des ressources d’environ 1 à 2 trillions de pieds cubes de gaz (l’équivalent de 28,3 milliards à 56,6 milliards de m3 de gaz).

IM-6, le premier puits, “devrait débuter à la fin du mois de mai”, selon les indications données par Bowleven, qui attend d’ailleurs les résultats des deux puits pour procéder à la nomination de son président.

Selon les données de New Age, le champ Etinde (anciennement dénommé Bloc 7) a été “considérablement” exploré. Depuis 1967, 13 puits forés sur 15 ont révélé la présence d’hydrocarbures. Dans ce champ contenant des “sables de haute qualité”, New Age et ses partenaires espèrent prolonger les découvertes et réaliser un “actif de production de classe mondiale” permettant d’exporter du gaz, du pétrole et des condensats. Si les résultats sont à la hauteur des attentes, il est également prévu l’installation d’un projet de liquéfaction flottante de gaz naturel (projet FLNG) dans ce champ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *