Cameroun/distribution de l’électricité: la durée de la concession accordée à Eneo va être prorogée




Initialement prévue prendre fin en 2021, la concession accordée à la filiale du fonds d’investissement britannique Actis Energy va être étendue, “au plus tard le 15 octobre 2017” d’après le ministre de l’Energie

 

Le contrat de concession signé entre le gouvernement camerounais et le fonds d’investissement britannique Actis Energy, en mai 2014, pour la reprise, par ce dernier, des parts du groupe américain AES Corporation (56%) dans la société nationale d’électricité du Cameroun (rebaptisée depuis ENEO), va être prorogé. Initialement prévu prendre fin en 2021, il sera étendu.

L’information émane du ministre de l’Eau et de l’Energie, Basile Atangana Kouna, qui en a fait la déclaration mercredi 27 septembre 2017 à Yaoundé, à l’occasion d’une réunion des prêteurs du projet hydroélectrique de Nachtigal Amont.

La question de la concession sera réglée “au plus tard le 15 octobre 2017 afin que les comités de crédit se mettent en place” a affirmé le ministre de l’Eau et de l’Energie, qui a précisé par ailleurs que le président de la République avait marqué “son très haut accord” pour l’opération.

ENEO, opérateur de production et de commercialisation de l’électricité au Cameroun, demande depuis plusieurs mois l’extension de sa concession afin de pouvoir officiellement lever un emprunt à long terme de près de 200 milliards de F CFA pour son programme d’investissement. Les prêteurs exigeraient d’avoir une durée de la concession qui couvre la durée du remboursement.

Pour rappel, le fonds d’investissement britannique Actis Energy avait racheté, en novembre 2013, les parts du groupe américain AES Corporation (56%) au sein de AES Sonel, l’entreprise nationale d’électricité du Cameroun. La signature des accords avec le gouvernement était intervenu en mai 2014. Cependant Actis Energy avait racheté, sept ans avant son terme, la concession acquise en 2001 par AES Corporation pour une vingtaine d’années.

L’actuel actionnaire majoritaire de l’entreprise nationale d’électricité souhaite maintenant obtenir une prorogation de dix ans, soit jusqu’en 2031.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *