Cameroun: ce qui change après la réception partielle du barrage de Memve’ele




Le gouvernement camerounais, propriétaire de l’aménagement hydroélectrique, doit désormais assumer la sécurité des installations en lieu et place de l’entreprise chinoise Sinohydro

 

La digue principale du barrage de Memve’ele, qui mesure 1 850 mètres ; l’évacuateur de crues avec ses six vannes pour retenir l’eau dans le réservoir ; le canal d’amenée de 3150 mètres, qui permet d’acheminer l’eau vers la centrale hydroélectrique ; les conduites d’eau forcée de l’usine qui alimentent les turbines du barrage, etc. sont sous la responsabilité du gouvernement camerounais depuis le 08 février 2018, date à laquelle le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee) a procédé à la réception « provisoire partielle » de l’infrastructure.


Lire aussi: “réception provisoire partielle” du barrage de Memve’ele (211 MW)

L’entreprise chinoise Sinohydro, qui a réalisé le barrage, peut désormais se consacrer aux autres composantes prévues dans l’aménagement hydroélectrique de Memve’ele, notamment les voies d’accès et les lignes de transport de l’énergie… des projets qui lui ont également été attribués.

Dans le cadre du « transfert de compétence et de technologie », le gouvernement a fait former des ingénieurs et techniciens de nationalité camerounaise en Chine pour assurer “l’exploitation et la maintenance des équipements du barrage”. Sinohydro continue cependant de fournir une assistance à cette équipe, le temps de procéder à la réception complète.

« Après la réception, le barrage appartient au gouvernement camerounais. Ce sont les Camerounais qui assurent la sécurité des installations maintenant », a confirmé Dieudonné Bisso, directeur du projet d’aménagement hydroélectrique de Memve’ele, a Energies Media.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *