Cameroun: le bouclage financier du projet Nachtigal (420MW) prévu en décembre 2017




Un tour de table des prêteurs de ce projet qui apportera 40% de la production électrique du Cameroun a eu lieu le 27 septembre dernier à Yaoundé. Plus d’un milliard d’euros à lever

 

Les prêteurs du projet hydroélectrique de Nachtigal Amont (420 mégawatts) se sont réunis mercredi 27 septembre à Yaoundé, autour du ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee) pour un tour de table autour des financements à mobiliser: 718 milliards de F CFA (un peu plus d’un milliard d’euros).

A l’occasion, le Minee, Basile Atangana Kouna, a indiqué que les bailleurs de fonds internationaux (Banque Mondiale, Proparco filiale de l’Agence française de développement, et d’autres) apporteront 75% des financements. Les autres 25% seront comblés par les apports des banques locales.

Le bouclage financier du projet est prévu au 31 décembre 2017, a relevé le Ministre.

Les travaux du barrage devraient commencer au premier trimestre 2018 pour être achevés en 2021.

Le projet Nachtigal Amont, qui va permettre de fournir 40% de la production camerounaise d’électricité, est porté par trois parties : Electricité de France (EDF), l’Etat Camerounais et la Société financière internationale du groupe de la Banque mondiale, dans le cadre d’un accord de développement conjoint signé le 08 novembre 2013.  Les trois parties détiennent respectivement 40%, 30% et 30% des parts de la société du projet – Nachtigal Hydro Power Company – créée en juillet 2016.

Le site de Nachtigal amont est localisé à l’amont de la confluence des fleuves Mbam et Sanaga, à environ 65 km au nord de Yaoundé.

Les barrages de Mbakaou et de Lom Pangar (inauguré mi-2017) en amont permettent de réguler le débit du fleuve Sanaga et d’assurer le fonctionnement des centrales hydroélectriques situées en aval, dont Nachtigal amont.

Le Projet comprend principalement un barrage principal, un canal d’amenée, un lac de retenue (421 hectares) et une ligne de transport de 225 kV (environ 50 km) entre l’usine et un nouveau poste situé à Nyom 2, au nord de Yaoundé.

La production électrique du projet sera destinée au Réseau interconnecté Sud (RIS) par l’intermédiaire de l’opérateur national Eneo.

La concession de l’opérateur majoritaire d’Eneo (Actis Energy), censée prendre fin en 2021, sera prorogée dans le cadre de la mise en oeuvre de ce projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *