Cameroun: la BEI accorde un prêt de 50 millions d’euros pour le barrage de Nachtigal (420 MW)




La Banque européenne d’investissement a approuvé le financement lors de sa réunion mensuelle d’octobre, tenue au Luxembourg

 

Le conseil d’administration de la Banque européenne d’investissement (BEI) a approuvé, le 09 octobre dernier – à l’occasion de sa réunion mensuelle organisée au Luxembourg -, un financement de 50 millions d’euros en faveur du Cameroun pour le projet d’aménagement hydroélectrique de Nachtigal.

Le projet est piloté par Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), société détenue par l’électricien français EDF (40%), la Société financière internationale (IFC) du Groupe de la Banque mondiale (30%) et l’Etat du Cameroun (30%).

Le projet consiste à concevoir, construire et exploiter pendant 35 ans un barrage et une usine hydroélectrique de 420 MW (7 turbines de 60 MW) sur le fleuve Sanaga au niveau des chutes de Nachtigal amont (situées à 65 km au nord-est de Yaoundé). Il comprend aussi la construction d’une ligne d’évacuation de 50 km en technique 225 kV jusqu’à Nyom (au nord de Yaoundé).

La centrale hydroélectrique du projet Nachtigal permettra d’augmenter les capacités de production d’électricité du Cameroun de 30 %.

Le projet dans sa globalité nécessite un investissement de 1,4 milliard de dollars (environ 1,1 milliard d’euros ou 723 milliards de F CFA) dont 1,064 milliard de dollars à mobiliser auprès des prêteurs.


Lire aussi: Cameroun: l’Etat apporte sa caution au projet d’aménagement hydroélectrique de Nachtigal Amont


A ce jour, outre la BEI, des engagements ont été pris par le Groupe de la Banque mondiale (794 millions de dollars) et la Banque africaine de développement (150 millions de dollars).

Le groupe belge Besix a été sélectionné par NHPC pour la construction du barrage et de la centrale hydroélectrique.

NHPC espère atteindre le closing financier d’ici à la fin d’année. L’entrée en service du barrage est attendu en 2022.

La production électrique de la centrale hydroélectrique sera destinée au Réseau interconnecté Sud (RIS), par l’intermédiaire du concessionnaire du service public de distribution de l’électricité : Eneo.

NHPC a signé une lettre d’intention avec Eneo en juin 2017, portant sur les termes du contrat d’achat d’électricité (Power Purchase Agreement, PPA). L’accord devrait bientôt être finalisé. D’après la Banque mondiale, citée par IJGlobal, l’énergie sera cédée à Eneo à un tarif de 0,061 euro par kWh pendant 35 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *