Cameroun: Altaaqa, DPDC et Grenor comptent mettre en service des centrales thermiques à gaz à Douala pour une offre combinée de 440 MW




Ces centrales pourraient démarrer la production d’électricité dès la mi-2020, ce qui permettrait à Gaz du Cameroun de commercialiser régulièrement 78 millions de pieds cubes standard de gaz par jour uniquement pour ces infrastructures

 

Gaz du Cameroun (GDC), filiale de la junior britannique Victoria Oil and Gas Plc (VOG) mène actuellement des discussions avec trois producteurs indépendants d’électricité pour les débouchés du gaz naturel produit sur le champ gazier de Logbaba (Littoral-Cameroun).

D’après les données relayées dans les résultats du premier trimestre 2018 de VOG, il s’agit de la société émiratie Altaaqa Global – déjà à l’origine de la construction d’une centrale à gaz de 50 MW exploitée par Eneo jusqu’au 31 décembre 2017 -, de Dibamba Power Development Company (DPDC) et la société norvégienne Grenor.

DPDC, filiale du britannique Globeleq, possède une centrale thermique de 88 MW à Yassa (Douala), alimentée en fuel lourd, centrale qu’elle veut mettre à jour.

Altaaqa, DPDC et Grenor veulent mettre en place des centrales alimentées au gaz, à Douala, dont les capacités seraient respectivement de 150 MW, 140 MW et 150 MW.

Ces projets auront besoin chacun d’un volume d’environ 26 millions de pieds cubes standard de gaz par jour soit 78 millions de pieds cubes par jour pour les trois, suivant les estimations de GDC.

“Tous ces projets devraient être complètement achevés d’ici la mi-2020”, indique l’entreprise.

Gaz du Cameroun, qui a connu un mauvais début d’année avec le non-renouvellement des approvisionnements en gaz d’Eneo – 53% du total des ventes en 2017 -, compte sur la signature de contrats avec ces producteurs indépendants d’électricité pour relancer sa production.

Résultat de l’absence d’Eneo, de janvier à mars 2018, le champ gazier de Logbaba a produit en moyenne 3,5 millions de pieds cubes standard de gaz par jour contre 14,57 millions de pieds cubes par jour durant les trois premiers mois de l’année 2017.

La compagnie projette d’atteindre la commercialisation de 100 millions de pieds cubes de gaz naturel par jour (mmscf/d) d’ici à 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *