Cameroun : Africa50 et STOA entrent dans le capital de Nachtigal Hydro Power Company (NHPC)




C’est à la faveur de la cession de 15% de la participation de l’Etat du Cameroun et 10% de celle de la Société financière internationale. Désormais cinq actionnaires dans le projet hydroélectrique Nachtigal

 

L’Etat camerounais, représenté par le ministère des Finances, et Africa50 ont signé ce mardi, 04 décembre, à Yaoundé, une convention de cession d’actions permettant au fonds de la Banque africaine de développement d’entrer dans le capital de Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), la société du projet hydroélectrique Nachtigal.

Dans le cadre de cette entente, l’Etat du Cameroun cède au fonds 50% de ses actions dans NHPC. Africa50 détient donc désormais une participation de 15% dans la société, au même niveau que l’Etat du Cameroun (15%).

La Société financière internationale (IFC) du Groupe de la Banque mondiale a également signé ce jour une convention de cession d’actions avec STOA, permettant également au fonds d’investissement français d’entrer dans le capital de NHPC.

Initialement constituée de trois actionnaires – EDF (40%), Etat du Cameroun (30%) et SFI (30%) – la société du projet Nachtigal compte désormais cinq actionnaires dont la participation dans le capital est répartie comme suit: EDF (40%), SFI (20%), Etat du Cameroun (15%), Africa50 (15%) et STOA (10%).

Ces différents acteurs ont aussi signé un pacte d’actionnaires qui régit leurs relations et les droits de chacun dans la société.

Les conventions signées ce 04 décembre surviennent un peu moins d’un mois après la signature des accords de financement du projet hydroélectrique Nachtigal.

Le démarrage des travaux est prévu en fin d’année 2018, pour une livraison à l’horizon 2023.

Le projet Nachtigal comprend un barrage et une usine hydroélectrique de 420 MW sur le fleuve Sanaga au niveau des chutes de Nachtigal, à 65 km au nord-est de Yaoundé; et une ligne de transport d’électricité de 50 km.

L’énergie du barrage, qui représente environ 30% de la production électrique du Cameroun, sera revendue par NHPC à Eneo, le concessionnaire du service public de distribution de l’électricité, pendant 35 ans, pour assurer le service de la dette.

La structure de financement du projet a été établie sous un ratio d’endettement/fonds propres de 76:24. Le coût global de réalisation du projet est chiffré à 1,2 milliard d’euros, dont 916 millions d’euros sous forme de dettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *